provinciale 1

Le «schmilblick» n'avance pas Elsaute St-Vith 1 1

Arbitre : M. Baltieri.

Cartes jaunes : De Zorzi ; Waleffe, Thelen, Mordant.

Buts : Frauenkron (54e, 0-1), Nagui (70e, 1-1).

ELSAUTE : Schyns, Delgombe, Hick, Scholzen, D'Acquisto, Spirlet (74e Nix), Manconi (80e Lennerts), Lorquet, Williot, Diyabanza (46e De Zorzi), Nagui.

ST-VITH : Andres, Piron, Frauenkron, Waleffe, Gangolf, Thelen (77e Mordant), Eussen, Aritz (53e Roderburg), Dries, Ohles (67e Mausen), Keutiens.

Francis Eussen attendait de ses hommes qu'ils signent une prestation digne du niveau de l'élite provinciale. Il faudra manifestement repasser ! Mais on se gardera bien de vilipender les Saint-Vithois parce que l'adversaire elsautois ne fut guère plus convaincant. «Nous ne méritons pas d'être battus, mais nous ne méritons pas davantage la victoire. C'est un nul qui ne fait l'affaire de personne» estime Fortune Modafferi, relayé dans ses propos par son homologue saint-vithois.

C'était un piètre match, point à la ligne ! St-Vith devait gagner et il ne s'est pas créé une seule occasion de plein jeu, sur une phase digne de ce nom. On peut en dire autant d'Elsaute, qui avait là une magnifique occasion de reconduire pratiquement son bail dans la série, et qui ne doit son salut qu'à un cadeau offert sur un plateau royal par l'arrière-garde germanophone. Enfin, presque royale, parce que Nagui a tout de même dû dribbler un défenseur avant d'ajuster Andres en force (1-1). «On savait que ce match serait fermé, avec très peu d'occasions de but à la clé, concède Francis Eussen. Je l'avais encore rappelé à mes joueurs au repos : s'il devait y avoir un but, c'était sur une phase arrêtée.» Comme celle provoquée par Keutiens, bottée par le même joueur et conclue de belle manière par le front d'un Frauenkron sans opposition (0-1). «On rejouait depuis 10 minutes et nous venions de réussir le plus difficile» continue le Welkenraedtois. Non, le plus dur restait à venir. Digérer une stupide égalisation adverse qui privait les Saint-Vithois d'un succès qu'ils attendent depuis des semaines et des mois...