PROMOTION D

Deux buts dans les arrêts de jeu Bertrix Meux 2 2

Le happy end qui se transforme en mélodrame ! Ou l'inverse selon la couleur du maillot. Quels arrêts de jeu ! Par leur intensité, ils ont racheté une partie fade, ennuyeuse et de qualité très moyenne. Bertrix ne ressemble plus en rien aux fraîches troupes enthousiastes qui enflammaient le stade « Jules Guillaume » au premier tour. Pourtant, les Bertrigeois pensaient bien fêter une victoire «à la bertrigeoise», entendez arrachée dans les ultimes minutes après avoir péniblement retourné le score en leur faveur. Le chrono avait dépassé le temps réglementaire. De Sa, passé dans la ligne médiane, tentait pour la énième fois de faire sauter le marquoir. Plus beaucoup de monde bertrigeois n'y croyait lorsqu'il battait Debuisson d'un essai à ras de terre via le montant. La surprise de ce but n'avait d'égale que l'explosion de joie des Bertrigeois qui évacuaient leur frustration. Dans la foulée, les visiteurs ravagés par ce coup du sort, lançaient leurs dernières forces dans l'ultime rabiot de temps que M. Étienne laissait, pour redescendre les Bertrigeois du paradis et les propulser en enfer par une égalisation tout aussi inattendue. Une leçon qui vaut bien deux points perdus !