Une bonne sangle abdominale pour un bon dos

Un travail agréable et fonctionnel des chaînes musculaires tonifie vite le corps en profondeur. Suivez le coach.

E n équilibre sur un gros ballon un peu mou : une jambe levée vers l'arrière, les épaules vers l'avant et la paume des mains bien à plat sur la courbe de la sphère. Pas si facile qu'il n'y paraît... Apprendre ainsi à stabiliser son corps sur du matériel proprioceptif, c'est une des techniques utilisées par Xavier Mahieux pour guider la personne soucieuse de retrouver du tonus au quotidien. Le but de la maîtrise du matériel instable est notamment de corriger si besoin les mauvaises courbures de la colonne vertébrale.

Au début de la séance, quelques exercices respiratoires tout en douceur vous mettent préalablement en condition. Pour déjà mieux rentrer le ventre, contracter le périnée et étirer la colonne.

«Un ballon, un dôme, une assiette proprioceptive sont autant de moyens à disposition pour renforcer une sangle abdominale relâchée», explique ce kinésithérapeute du sport, par ailleurs spécialisé en préparation physique et entraînement personnalisé. «Le travail effectué se fait en profondeur sur les muscles de soutien. Le but est d'obtenir un bon gainage, c'est-à-dire un renforcement des muscles abdominaux et du dos ».

Du sportif pratiquant régulier à la grand-mère dynamique, le coach insiste sur la progressivité des exercices proposés et encadrés.

«On s'adapte à chaque personne. Ainsi, cette dame âgée de 75 ans souffrait de troubles de l'équilibre, de douleurs au bas du dos et d'arthrose à la nuque. En travaillant à son rythme sur du matériel instable, sa sangle abdominale relâchée s'est progressivement renforcée. Aujourd'hui, ses douleurs ont disparu et elle arrive à réaliser des exercices que peu de personnes maîtrisent».

Pour en arriver là, le travail de coaching individuel a porté sur les fessiers, les muscles adducteurs, la sangle abdominale et les lombaires.

«J'enseigne des exercices simples qui peuvent ensuite d'être réalisés de manière autonome à la maison si on le souhaite. Si on se contente de travailler sur des engins, le travail est moins complet. Ici, on fait intervenir la notion d'équilibre en même temps que tout le poids du corps».

Même en surpoids, certaines personnes peuvent avoir une bonne sangle abdominale. Mais généralement, ce maintien musculaire nécessaire autour de la taille fait défaut.

«Les obliques et les traverses sont les muscles stabilisateurs du bassin et des lombaires. Ils assurent un bon transfert de forces entre les membres supérieurs et inférieurs. Les grands droits, ce sont les fameuses tablettes de chocolat qui marquent le ventre de manière transversale. S'ils sont trop développés, les autres muscles abdominaux travaillent moins bien».

Oubliez donc la torture des relevés de tronc, mains derrière la nuque et genoux pliés. Ici, tout se pratique en maîtrisant progressivement ses sensations et son corps. Afin de développer un bon schéma corporel et une coordination motrice utile dans la vie de tous les jours. Avec des contractions isométriques (en maintien immobile), Xavier sollicite encore les différents muscles du tronc. Deux à trois heures de pratique par semaine garantissent un résultat en trois mois. Il faut ensuite bien sûr entretenir l'acquis.

Xavier Mahieux : 0474 87 08 53