Les Belges à l'étranger

PSV-Ajax à nouveau reporté

PSV-Ajax à nouveau reporté

(photo Belga)

Le sommet, aux Pays-Bas, entre le PSV de Simons et l'Ajax de Vermaelen, a été reporté. En cause, une grève des forces de l'ordre.

L'affiche qui devait opposer le PSV à l'Ajax, dimanche, promettait énormément aux Pays-Bas. Outre le fait qu'elle opposait les deux éternels rivaux de la Eredivisie, elle mettait également aux prises le 1er et le 2e d'un championnat traditionnellement réservé à l'un des trois «grands». Reste que, comme on l'avait craint dès vendredi, son report a été annoncé samedi en fin d'après-midi pour la plus grande désolation des deux équipes et de leurs supporters, qui attendaient ce «topwedstrijd» comme l'un des tournants de la saison. Comme cela avait déjà été le cas lors du premier affrontement, prévu à la mi-décembre et finalement joué un mercredi de la fin janvier, cette rencontre, comme celles qui opposaient Feyenoord à AZ et Venlo à Twente, a été reportée à une date ultérieure en raison d'une action syndicale des forces de l'ordre ne permettant pas d'en assurer la sécurité. «Cette décision est vraiment regrettable, explique Timmy Simons, le capitaine du PSV. On attendait ce match avec beaucoup d'impatience et le fait qu'on ait joué jeudi en Coupe de l'UEFA à Tottenham (NDLR : victoire 0-1) n'y change rien. Contrairement aux joueurs de l'Ajax, qui ont pensé à ce match toute la semaine, on était dans une dynamique de succès qui nous a donné beaucoup de confiance. Si on s'était imposé, on pouvait tuer le championnat. Maintenant, il faut accepter cette décision et continuer à bien jouer comme nous le faisons actuellement.»

Forcément déçue de cette décision, la direction de l'Ajax a plaidé pour la tenue rapide de ce sommet qui pouvait être décisif dans la course au titre et qui pourrait... ne plus l'être s'il venait à être placé en fin de calendrier.

Dans les autres rencontres, on signalera la défaite de Willem II (avec Christophe Grégoire durant tout le match), qui a longtemps tenu la victoire avant d'être battu à la 84e, à la suite du premier but de la saison de l'international espoir belge, Sepp De Roover. Roda, malgré le but de l'honneur signé Yulu-Matondo, s'est lourdement incliné au Sparta Rotterdam.