Division 1

Anderlecht revient quatre à quatre

Anderlecht revient quatre à quatre

(photo Belga)

Humilié par le Bayern Munich jeudi, Anderlecht a remis les pendules à l'heure ce dimanche. Et c'est Charleroi qui a payé l'addition!

Arbitre : M. Gumienny.

Cartes jaunes : Polak, Ciman, Miceli.

Buts : Hassan (26e, 0-1), Boussoufa (39e, 0-2).

CHARLEROI : Laquait, Ciman, Chakouri, Sbai, Oulmers (80e Ndri), Mujangi Bia, Smolders, Leiva (64e Orlando), Miceli (46e Christ), Akpala, Théréau.

ANDERLECHT : Zitka, Wasilewski, De Man, Juhasz, Van Damme, Polak (54e Goor), Gillet, Hassan, Chatelle (61e Pieroni), Boussoufa, Vlcek (85e Deschacht).

Il y a quinze jours déjà, au lendemain de son exploit à Bordeaux, Anderlecht aurait pu être le grand vainqueur du week-end. Mais les Mauves s'étaient lamentablement inclinés à Zulte-Waregem. Hier soir, ils n'ont pas laissé passer l'aubaine en battant facilement des Carolos qui ne s'étaient pourtant plus inclinés au Mambour face au Sporting bruxellois depuis la saison 2003-2004 et un but décisif d'Aruna Dindane.

Il y a quinze jours déjà, au lendemain de son exploit à Bordeaux, Anderlecht aurait pu être le grand vainqueur du week-end. Mais les Mauves s'étaient lamentablement inclinés à Zulte-Waregem. Hier soir, ils n'ont pas laissé passer l'aubaine en battant facilement des Carolos qui ne s'étaient pourtant plus inclinés au Mambour face au Sporting bruxellois depuis la saison 2003-2004 et un but décisif d'Aruna Dindane.

Avec le Standard, Anderlecht est le grand gagnant du week-end. Profitant de la défaite de Bruges à Mouscron et de celle du G Beerschot à La Gantoise, le Sporting se relance dans la course à l'Europe voire à la Ligue des champions puisqu'il n'est plus désormais qu'à cinq unités des Blauw en Zwart.

Boussoufa... de la tête

Au Mambour, les Anderlechtois n'ont mis qu'un quart d'heure à se remettre de leur gueule de bois consécutive à l'humiliation subie jeudi dernier contre le Bayern Munich. Privée de Serhat, Pareja (blessés), Biglia (suspendu) et Pieroni (sur le banc au coup d'envoi), la formation d'Ariël Jacobs a pu compter sur Ahmed Hassan revenu de nulle part.

Malheureux et banni depuis son retour de la CAN, l'Égyptien y allait d'un superbe envoi bondissant peu avant la demi-heure pour inscrire son septième but de la saison et mettre les siens sur du velours (0-1).

Leiva et Théréau, particulièrement motivés face à leur... employeur mauve, tentaient bien de réagir, au même titre que Miceli et que le jeune Mushangi Bia, formé au parc Astrid. Mais la conviction et l'efficacité étaient anderlechtoises, dimanche soir. À cinq minutes de la pause, Boussoufa (de la tête !) était à la réception d'un magnifique mouvement amorcé par Vlcek et Gillet (0-2).

Habitué à trébucher lors des lendemains européens (12 sur 30 avant-hier soir), Anderlecht pouvait exceptionnellement dérouler au cours de quarante-cinq dernières minutes sans surprise. On épinglera un superbe envoi de Gillet détourné par Laquait, une déviation malencontreuse de De Man qui faillit tromper Zitka ou encore une occasion en or loupée par Vlcek. Mais le derby des Sporting était joué depuis longtemps. Pieroni, qui recevait l'occasion d'évacuer une partie de sa frustration de réserviste durant la dernière demi-heure, ne changeait plus rien aux chiffres malgré, entre autres possibilités, une magnifique reprise de volée sur un énième service de Hassan.

Grands vainqueurs aussi le week-end prochain ?

Désormais quatrièmes au classement avec un point d'avance sur le G Beerschot et deux de retard sur le Cercle, les Mauves pourraient à nouveau être les grands bénéficiaires du week-end prochain puisqu'ils devraient logiquement s'imposer au parc Astrid face à Roulers, dimanche, en début de soirée. Avant eux, le Standard se sera déplacé au Kiel et le Cercle à Saint-Trond...