Un terrible accident de la route a coûté la vie samedi à Heverlee à une maman, sa fille et deux amies de celle-ci. Deux Roumains ont été arrêtés.

Un break 4 x 4, qui roulait à une vitesse inadaptée, ne s'est pas arrêté à un panneau Stop à hauteur d'un carrefour samedi à Heverlee. Il a percuté de plein fouet une Volkswagen Polo, dans laquelle se trouvaient quatre personnes : une mère, sa fille et les deux amies, jumelles, de cette dernière. Ces quatre personnes sont décédées dans l'accident.

Les deux occupants du pick-up ont été légèrement blessés.

Ils ont été placés sous mandat d'arrêt. Ces deux Roumains, âgés de 18 et 20 ans, ont été inculpés d'homicide involontaire et d'infractions aux lois réprimant l'usage de drogue, a-t-on appris dimanche au parquet de Louvain.

L'enquête devra déterminer qui était au volant au moment de l'accident.

Les analyses ont montré qu'ils avaient consommé de l'ecstasy vendredi soir et qu'ils étaient toujours sous influence au moment de l'accident.

Le parquet a précisé que leurs déclarations sont contradictoires et ne correspondent pas aux constatations faites par les enquêteurs. Le juge d'instruction a dès lors décidé de les placer tous les deux sous mandat d'arrêt.

Ils comparaîtront vendredi devant la chambre du conseil en vue d'une éventuelle confirmation de leur mandat d'arrêt.

L'école De Klare Bron d'Heverlee, que fréquentaient les trois enfants tués samedi, a invité dimanche matin ses élèves et son équipe pédagogique. Elle leur a donné l'occasion de réfléchir et les a accompagnés dans ce deuil. Dans l'après-midi, la direction et les enseignants se sont retrouvés pour voir ce qu'ils pourraient faire au cours des prochains jours. Les services d'accompagnement d'élèves, dépendant de l'enseignement officiel flamand, suivent également la situation de près.

Les trois enfants morts étaient inscrits en cinquième primaire de cette école de l'enseignement de la Communauté flamande.