Ce soir 22h05 sur La Une

Coupez le son, conseille René Zayan

Coupez le son, conseille René Zayan

Professeur à l'UCL, René Zayan coupe le son et décrypte les hommes politiques, leurs mimiques, leur gestuelle. De Jacques Chirac à Jean-Michel Javaux....

René Zayan est un prof qui sort de l'ordinaire. Son look, ses chemises, ses cravates, ses souliers. À l'UCL, déjà, c'est un personnage hors du commun, et qui imite pas mal Chirac (on sent qu'il aime ça).

D'origine marseillaise, cet universitaire extraverti s'est spécialisé dans le décryptage du non-dit et du charisme des hommes politiques, belges ou français. Le documentaire que diffuse la Une le met singulièrement en valeur. C'est lui qui distribue les bons et les mauvais points. Avec l'appoint d'experts américains, il tente d'expliquer pourquoi tel homme politique belge a du charisme ou pas. Ou pourquoi les Belges préfèrent les leaders politiques français, réputés meilleurs orateurs.

René Zayan est très dur avec Reynders (considéré comme «arrogant») ou Milquet. Il pointe chez eux une incapacité à être en «empathie» avec leur interlocuteur, une tendance à faire des gestes qui ne correspondent pas au discours. Alors qu'il fait la part belle à la capacité d'écoute ou la précision gestuelle de Di Rupo ou d'Onkelinx, voire de Jean-Michel Javaux. Il épingle le caractère sympathique de Daerden, mais considère qu'il «manque de crédibilité». Le documentaire comprend beaucoup d'images d'archive, reprenant par exemple l'évolution de Chirac, très raide à ses débuts et puis qui améliore peu à peu sa gestuelle, s'éloigne de ses notes, parvient à maîtriser ses silences. Le film décrypte aussi Le Pen et Mitterrand.

Il ne semble toutefois ne pas tenir compte de la récente crise qui a modifié la donne, concernant certaines personnalités belges. Ne pas tenir compte aussi du fait que le premier facteur de charisme, pour une personnalité politique, c'est certes d'avoir un peu de talent de comédien, mais surtout d'être (sur) médiatisé.X. D.

La Une, 22.05