D1 24e Journée : Mons - Dender 2-2

Arrêts de jeu favorables cette fois

Arrêts de jeu favorables cette fois

Dahmane a inscrit son 2e but en 2 matches depuis son retour à Mons. (photo Belga)

Assistance : 4.000.Arbitre : M. Allaerts.Cartes jaunes : Duarte, Barbé, Stolica, Oumouri, Servaes, Jay.Cartes rouges : 77e Brahami, 86e Munyaneza.Buts : Sylla (0-1, 15e), Munyaneza (0-2, 34e), Dahmane (1-2, 42e), Zoko (2-2, 90e+2).MONS : Herpoel, Brahami, Nibombe, Mirri (68e Zoko), Jay ; Duarte ; Dalmat, Dahmane, Cordaro ; Lukunku (57e Stolica), Roussel (46e Nicaise).DENDER : Berthelin, Oumouri, De Petter, De Rijck, Filipovic ; Sanchez (78e Degroote), Barbé, Vanderbiest, Munyaneza ; Sylla (60e Servaes), Zewlakow.

GED

Dender a failli replonger l'Albert dans la panade après quatre semaines sans défaite. À la demi-heure, Sylla et Munyaneza avaient déjà puni les approximations et le laxisme de la défense montoise, où on ne peut pas dire que Brahami ait fait merveille dans un rôle à contre-emploi, comme back droit. Et, alors que St-Trond menait face au Brussels à la même heure, l'attaque des Dragons, où Lukunku et Roussel se sont marché sur les pieds, n'était guère plus à la fête. Berthelin fut à peine menacé dans son ancien fief : deux fois par Dahmane (deux buts en deux matches depuis son retour) et deux fois par Zoko. Une chance que le réalisme avait décidé de ne plus tourner le dos aux Dragons !

Johan Boskamp râlait ferme sur le retournement de situation in extremis : « Avec une avance de deux buts, on aurait dû faire une affaire en or et prendre dix unités d'avance sur nos adversaires. Les nuls des autres ne m'intéressent pas. M... »

« Si on reproduit des mi-temps comme la première lors des dix derniers matches, on court à la catastrophe, analysait pour sa part Albert Cartier. Vu le scénario de la partie, je suis heureux du point qu'on a pris mais je ne saute pas en l'air. Notre objectif, c'est le maintien, pas de faire match nul à domicile contre Dender. On a eu la force de caractère pour surmonter l'infériorité numérique et se battre jusqu'à la fin mais l'état d'esprit d'avant le repos est inadmissible »

Après avoir fait monter Stolica, Cartier avait eu recours à un attaquant supplémentaire en la personne de Zoko. Avec vingt minutes restant à jouer, il était temps. Depuis le but de Dahmane que les Montois encouragent désormais sous le pseudo de « Momodinho », Berthelin n'avait plus rien vu venir. Zoko a refait le coup de Gorius, la semaine précédente au détriment des Dragons : marquer dans les arrêts de jeu. L'Ivoirien, qui totalise 6 buts à son compteur, avait déjà signé une égalisation tardive à domicile, contre le Standard en octobre dernier.

+ Prolongez l’info dans Vers l’Avenir, L’Avenir, Le Jour, Le Courrier de ce lundi 3 mars.