D1 24e Journée : Westerlo - Standard 1-3

Et le Standard reprit la tête...

Et le Standard reprit la tête...

Le Standard profite de la défaite vendredi de Bruges face à Charleroi. (photo Belga)

Arbitre : M. Van de Velde.Cartes jaunes : Defour, Onyewu, Wils.Buts : Van den Eede (1-0, 4e); Fellaini (1-1, 64e); Mbokani (1-2, 77e); Witsel (1-3, 81e).WESTERLO : De Winter, Wagemakers, Evens, Van Kerckhoven, Delen, Sarki, Mennes, Wils, Zelenka, Dekelver, Van den Eede (57e Van Hout).STANDARD : Espinoza, Marcos, Onyewu, Sarr, Dante, Dufer (67e Goreux), Fellaini, Defour (88e Mulemo), Witsel, Mbokani, Jovanovic (77e De Camargo).

GED

En une s emaine, le Standard est revenu de nulle part pour arracher sa qualification pour les demi-finales de la Coupe de Belgique (1-4; 4-0 contre le CS Bruges) et il a repris la tête du championnat aux dépens du FC Bruges, pour un point, alors qu'il a été malmené durant une heure en Campine. En deux matches, les Liégeois ont aussi inscrit presque autant de buts (7) qu'en huit rencontres, toutes compétitions confondues (9). Enfin, et pour clore le chapitre des constatations, on remarquera que les équipiers de Steven Defour, laborieux voyageurs en 2007 (12 points sur 24), ont pris 10 points sur 12 en 2008.

Il s'est passé quelque chose, mercredi dernier. Comme un cap franchi. Et si le Standard n'a pas subitement changé en une semaine, Michel Preud'homme évoquait, samedi soir, un progrès majeur : «Le match de Coupe a fait prendre conscience à ce groupe combien il avait des ressources.» Un peu plus loin, l'entraîneur liégeois, se refusant à parler du titre, glissait : «Quand on prend les choses en mains, très peu d'équipes peuvent nous contester.» Cela promet pour la fin du championnat.

Tout ne fut pas simple, pourtant. Les héros étaient fatigués, «les jambes étaient lourdes dès l'échauffement», notait Preud'homme, et Westerlo avait eu la bonne idée d'ouvrir la marque très tôt, grâce à la vitesse de Sarki qui déposait Dante, le mauvais positionnement d'Espinoza sur le centre du Nigérian et l'absence de marquage qui permettait à Van den Eede de conclure. Le Standard n'était pas bien, et il aurait même pu se retrouver à dix, si M. Van de Velde avait exclu Onyewu, pour une faute en dernier homme sur Dekelver. Le défenseur américain n'eut que la jaune, ce que regretta Jan Ceulemans.

Le Caje avait ainsi contré les plans liégeois pendant 45 minutes. «Westerlo avait privé notre alimentation. Nos arrières d'aile ne pouvaient pas monter et le duo Fellaini-Defour était bien bloqué.» Une bonne gueulante à la mi-temps et un jeu plus profond ont remis les Liégeois dans le bon sens. «On devait jouer plus rapidement dans la profondeur, en s'appuyant sur nos attaquants ou nos médians latéraux. Ensuite, on pouvait construire», analysait MPH, qui a apprécié, plus que tout, la mentalité de ses joueurs, même s'il reconnaissait : «On doit être capable de trouver des solutions plus rapidement quand on est mis en difficulté.» Le Standard avait perdu la tête du championnat au soir de la 12e journée. Il la reprend lors de la 24e. Il reste dix matches à jouer, faites vos jeux.

+ Prolongez l’info dans Vers l’Avenir, L’Avenir, Le Jour, Le Courrier de ce lundi 3 mars.