Huy : incident à la commission d'enquête

Selon l'opposition, Pierre Tilkin (PS) a proposé un tout autre rapport à ses collègues. (photo Belga)

Les membres de la commission d'enquête communale de Huy devaient signer ce mercredi le rapport qui devait conclure leurs travaux sur l'affaire des tracts. Mais ils n'ont pas pu se mettre d'accord. L'opposition reproche au PS d'avoir modifié le texte au dernier moment.

Alors que les commissaires des différentes tendances devaient discuter des derniers détails sémantiques de la conclusion et ensuite procéder à la signature du rapport, Pierre Tilkin, un des quatre commissaires PS, a proposé à ses collègues d'entériner un tout autre rapport. Le président de la commission, Joseph George, s'est indigné face à la présentation de ce rapport succinct émanant d'un seul des trois partis représentés en commission.

En l'absence du mandataire MR, le PS, majoritaire, a menacé l'assemblée de procéder au vote de manière unilatérale. Les représentants du groupe d'opposition Ensemble ont alors quitté la séance après que le président ait prononcé la fin des travaux. Ils ont décidé de demander audience au ministre wallon Philippe Courard qui est en charge de la tutelle sur les communes.

"A partir du moment où des pans entiers du rapport sont expurgés, nous ne pouvons pas signer sous la pression d'une forme de chantage. Nous avons demandé au secrétaire d'acter ce qui s'est passé", explique Marc Hody, un des commissaires Ensemble.

Quant à Denis Léonard, il tente de trouver une explication à ce revirement. "Je ne vois pas qui d'autre qu'Anne-Marie Lizin aurait un intérêt à faire modifier à ce point l'esprit du document ? ", s'interroge le chef de file Ensemble.

Belga