Elle veut éviter de prendre le train: son covoiturage la dépose à 180km de sa destination en pleine nuit

Une jeune femme a mis près de 30 heures pour parcourir la France en covoiturage et a été déposée en pleine campagne dans la nuit.

La Rédaction de L'Avenir
blablacar.jpg
©Shutterstock

"Je suis partie le 23 décembre à 6 h du matin et je suis arrivée le 24 à 15 h", résume Juliette, interrogée par France Bleu Périgord. Partie d'Annecy pour Thénac, en Charente-Maritime, la jeune femme ne s'attendait pas à ce que son trajet dure plus des huit heures initialement prévues par Google Maps, alors qu'elle avait déjà évité de prendre le train en raison des nombreuses grèves en France.

Son itinéraire s'est vite transformé en cauchemar. Alors que Juliette avait été attentive à choisir une conductrice bien notée sur le site Blablacar, cette dernière a multiplié les insultes et les excès de vitesse au volant.

La pire était à venir: Juliette se rend compte, au bout d'une bonne partie du trajet, que la conductrice se rend dans une commune qui porte aussi le nom de Thénac, mais qui se situe en Dordogne, bien loin de la Charente-Maritime où elle est supposée rejoindre ses grands-parents pour fêter Noël.

Sur l'annonce du covoiturage, c'était pourtant bien la commune charentaise qui était indiquée. Malgré les 90 euros qu'elle a demandé, la conductrice n'a toutefois pas rebroussé chemin: "Elle nous a regardé, moi et l'autre passager, et elle nous a dit que peu importe son erreur, elle allait à ce Thénac-là, point, tant pis pour nous".

Juliette demande à descendre du véhicule, et la conductrice ne s'est pas faite prier: elle l'a déposée en pleine campagne au milieu de la nuit, à 180 km de la destination supposée. Un nouveau périple commence ensuite: la jeune femme appelle un taxi, qui l'amènera deux heures plus tard à Bergerac d'où elle prendra un train le lendemain. Le trajet lui aura coûté 240 euros au total, la covoitureuse refusant de la rembourser.

Le site Blablacar a de son côté réagi aux plaintes de la jeune femme sur Twitter, lui promettant de faire un geste.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...