« Veuillez ne pas lécher ce crapaud »: l’avertissement insolite du Service des parcs nationaux

S’approcher d’un animal sauvage dans un parc naturel pour le toucher est souvent déconseillé. Le lécher aussi a fortiori. Une évidence qu’une agence a tenue à rappeler.

T.Be.
« Veuillez ne pas lécher ce crapaud »: l’avertissement insolite du Service des parcs nationaux

Le National Park Service (NPS), agence fédérale chargée des parcs nationaux aux États-Unis, a ajouté un avertissement étrange à l’attention des visiteurs: éviter le contact de la langue avec le crapaud du désert de Sonora.

"Pour la plupart des choses que vous rencontrez dans un parc national, qu’il s’agisse d’une limace-banane, d’un champignon inconnu ou d’un grand crapaud, veuillez vous abstenir de les lécher", a partagé sur Facebook le NPS.

Un avertissement loin d’être gratuit, qui trouve son origine dans un problème bien réel. L’animal sécrète par la peau un venin, qui une fois fumé voit ses toxines neutralisées et peut servir de psychotrope hallucinogène, connu sous le nom de 5-MeO-DMT, rapporte le média NPR.

Ces dernières années, le phénomène a gagné en popularité si bien que l’espèce est même considérée comme menacée, au Nouveau-Mexique, en raison des "collectionneurs qui veulent utiliser l’animal pour se droguer", selon le Department of Game & Fish de cet État.

Les États-Unis rejettent actuellement l’usage de cette drogue pour un usage médical, même si des recherches ont eu lieu sur l’usage de ce psychotrope dans un cadre thérapeutique.

La légende de la boxe Mike Tyson a déjà admis avoir utilisé la substance et le fils du président Biden, Hunter Biden, a écrit sur l’utilisation de la 5-MeO-DMT comme forme de traitement de la dépendance et de certaines addictions.