Koh-Lanta: le totem maudit a déjà frappé

"Koh-Lanta, le totem maudit" démarre ce mardi soir sur TF1. Une nouvelle saison déjà frappée par une polémique avant de débuter.

Marc Uytterhaeghe
Koh-Lanta: le totem maudit a déjà frappé
Ce soir, vingt-quatre candidats répartis en trois équipes vont faire leur premier plongeon aux Philippines. ©ŠA.ISSOCK/ALP/TF1

On efface tout et on recommence. C'est un peu le leitmotiv de cette nouvelle saison de Koh-Lanta – la 28e au total, la 21e classique si l'on ne compte pas les deux saisons annulées (2014 et 2018) – intitulée LeTotem maudit. Et celui-ci a déjà frappé avant que la diffusion ne commence ce mardi soir, puisque Le Canard enchaîné a révélé voici quelques jours que François, un candidat de cette nouvelle saison, était sous le coup d'une mise en examen pour homicide involontaire. Les faits remontent à 2016: un sapeur est décédé et deux autres ont été gravement blessés en intervention lors d'un feu de forêt. François, ainsi que son colonel et d'autres collègues sont poursuivis pour avoir donné des ordres inadaptés, parfois contradictoires, et fourni une formation insuffisante et du matériel obsolète. L'enquête est toujours en cours et le candidat est toujours présumé innocent. C'est d'ailleurs ce qu'affirme la production: comme les autres candidats, François a fourni un casier judiciaire vierge et indiqué qu'il ne faisait l'objet d'aucune condamnation. Depuis cette révélation, certains réclament que le candidat soit coupé au montage. Une demande qui serait difficile à rencontrer, encore plus si le candidat va loin. On ne va pas le flouter ou le gommer s'il se trouve sur les poteaux…

Bref, cette saison du renouveau, censée faire oublier la finale avortée de l’an dernier – à cause de candidats trop gourmands et tricheurs –, commence plutôt mal…

Pas de Belge

On va quand même vous parler de cette nouvelle saison, tournée l’an dernier aux Philippines, sur les îles Calamian.

Il y a 24 candidats – 12 hommes, 12 femmes, âgés de 20 (Matteo, danseur, Paris) à 52 ans (Franck, patron d’une société de rénovation en bâtiment, Pyrénées-Atlantiques) – répartis en trois équipes.

S’il n’y a pas de Belge, cette année, une candidate vient de Martinique (Alexandra, directrice d’un groupe médias), une de Grèce (Anne-Sophie, coach sportif), une autre du Maroc (Samira, coach sportif), et enfin un de Suisse (Colin, digital manager).

Comme d’habitude, tous seront confrontés en ce début d’aventure à des épreuves de confort. Si les gagnants seront récompensés, les perdants quant à eux seront pénalisés soit lors d’une prochaine épreuve, soit par un vote au conseil (lors des épreuves individuelles…)

TF1, 21.10