Trop bas pour le yacht de Jeff Bezos, ce pont historique de Rotterdam va-t-il être démonté?

Le pont historique, daté de 1878, est trop bas pour le nouveau yacht du milliardaire estimé à 430 millions d’euros. Sera-t-il démonté, puis reconstruit? La décision n’a pas encore été prise, selon le maire de la ville.

Trop bas pour le yacht de Jeff Bezos, ce pont historique de Rotterdam va-t-il être démonté?

C’est l’histoire d’un très beau bateau que s’est offert le propriétaire d’Amazon.

Un yacht flambant neuf à trois-mâts (estimé à plus de 400 millions d’euros) que le propriétaire d’Amazon fait construire à Alblasserdam, près de Rotterdam. Problème? Jeff Bezos voit les choses en grand. En tout cas, trop grand pour le pont de Koningshavenbrug, un pont iconique datant de 1878 sous lequel doit passer le bateau pour rejoindre la mer, ce qui est rendu impossible vu la taille du bateau.

Déconstruire puis reconstruire le pont de 1878?

Or, "c’est le seul passage vers la mer", explique une source à l’AFP. Pour permettre le passage du yacht, il faudrait alors entreprendre des grandes manoeuvres: retirer temporairement la partie centrale du pont et la remonter ensuite.

Second problème, la ville de Rotterdam avait promis de ne plus jamais toucher à ce "monument" historique, datant du XIXe siècle et rénové une dernière fois en 2017 après avoir été reconstruit après la seconde guerre.

La municipalité ne prendra sa décision lorsqu’une demande de permis sera bel et bien déposée, avait affirmé Ahmed Aboutaleb, bourgmestre de Rotterdam.

Pour l’instant, Rotterdam n’a reçu aucune demande de permis. Contrairement aux dernières informations parues mercredi: une porte-parole avait déclaré que la municipalité avait répondu favorablement à la demande, suscitant de nombreuses critiques, notamment sur Twitter.

Bezos ou pas, peu importe

"Je trouve l’agitation assez particulière. Aucune décision n’a encore été prise, pas même une demande de permis", a déclaré jeudi soir le maire de Rotterdam, Ahmed Aboutaleb, cité par le quotidien Algemeen Dagblad (AD).

Elle évaluera l’intérêt "économique, notamment l’image maritime de notre région", et l’impact sur le pont: "est-ce possible sans faire de dégâts? Et on veut alors savoir si les frais sont bien remboursés par l’acheteur", a-t-il déclaré auprès d’un journal local.

Que l’acheteur soit une des personnes les plus riches de la planète "n’a absolument rien à voir" dans la prise de cette décision, a ajouté le maire de la ville portuaire.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.