Stromae chante ses pensées suicidaires au JT de TF1

Après 7 ans d’absence, Stromae est réapparu avec un nouveau single "Santé", qui a fait 46 millions d’écoutes. TF1 le recevait pour une très rare interview ce dimanche soir.

Stromae chante ses pensées suicidaires au JT de TF1
stromae ©TF1

Après cinq années de frénésie, deux ans de tournées, Stromae avait disparu de la vie publique depuis sept ans. Il fait son retour avec l’album "Multitude" et en parlait ce soir sur TF1, sur le plateau Anne-Claire Coudray.

La journaliste française lui a parlé de l'envie qui avait disparu. "Elle est revenue, a dit le chanteur. Sur le plan privé, je me suis marié, je suis papa d'un enfant de trois ans. J'avais envie de vivre de choses. En tournée, c'est un peu comme des colonies de vacances, on ne vit pas de choses normales."

Discret, mais pas disparu

Anne-Claire Coudray a interrogé sur le chanteur sur son besoin de "Mise en jachère"

Mais s'il était loin des médias, Stromae n'était pas pour autant en vacances. Pendant ces sept années, il a continué à être actif dans le monde musical. " J'ai travaillé sur des clips de Billie Eilish, Dua Lipa. J'ai collaboré avec Vitaa, Bigflo et Oli, Orelsan. J'ai aimé travailler pour les autres, j'avais besoin qu'il n'y ait plus d'attention sur moi."

À propos des clips, Stromae explique on cheminement "C'est d'abord la musique, une idée de refrain, puis une histoire autour de ce refrain et enfin on pense au clip. C'est l'ordre normal… mais on est parfois court-circuité par une idée de clip."

Son caractère obsessionnel, le chanteur l'assume. " Je suis à fond: pour bien faire, il faut répéter, répéter, répéter… Mais mon fils m'aide à garder de la distance."

Un album fruit de voyages

 Voici la pochette du single «L’Enfer», interprété par Stromae sur le plateau du JT de TF1
Voici la pochette du single «L’Enfer», interprété par Stromae sur le plateau du JT de TF1

La sortie de l’album "Multitude" est prévue pour le 4 mars prochain. Anne-Claire Coudray a demandé au chanteur si on pouvait retrouver dans les différentes couleurs, les différentes tonalités de l’album les voyages qu’il avait effectué avec sa mère.

"Maman avait envie d'aller voir ailleurs. On a fait beaucoup de voyages sac à dos au Mali, au Mexique. Un truc que j'aime vraiment bien faire, c'est d'aller chercher des grooves différents. On va prendre un violon chinois qu'on appelle l'erhu, un clavecin, mélangé avec un baile funk brésilien. L'idée, c'était de prendre des inspirations de partout, mais sans pointer un pays du doigt. Je n'avais pas envie d'avoir un morceau bolivien, un morceau congolais, un morceau rwandais. J'avais envie de mélanger tout. On est multiple, on ne peut pas être résumé à un carcan, à une case."

La journaliste de TF1 a amené l’artiste sur le thème des difficultés de la vie

Puis, par un effet de mise en scène un peu étrange, l'interview a terminé sur un play-back de l'Enfer, l'un des titres, du nouvel de Stromae. La journaliste l'a interrogé sur son mal-être, et Stromae a répondu en chantant "J'ai parfois eu des pensées suicidaires, j'en suis peu fier […] ces pensées qui me font vivre un enfer." Stromae est de retour, et il n'a pas perdu ce côté théâtral qui a fait son succès.