Le Meilleur Pâtissier: Alexandre qualifié pour la demi-finale! (vidéo)

Alexandre, le candidat belge de cette dixième édition du Meilleur Pâtissier, s’est qualifié cette semaine pour la demi-finale du concours à l’issue d’une semaine sur le thème du voyage dans le temps.

Le Meilleur Pâtissier: Alexandre qualifié pour la demi-finale! (vidéo)
©Wlad SIMITCH/M6

Diffusée chaque lundi sur RTL, l'émission " Le Meilleur Pâtissier " avait pour thème cette semaine le voyage dans le temps. Un thème qui a particulièrement donné du fil à retordre aux candidats toujours en lice! Ils étaient cinq à affronter les trois épreuves de la semaine, dont la terrible épreuve technique de Mercotte qui a à nouveau déchaîné la toile.

Premier arrêt du voyage dans le temps: en 1761, date de la création de la fameuse charlotte. Le défi imposé par Cyril Lignac consistait à dépoussiérer ce gâteau pour l’amener au XXIe siècle, tout en respectant la base, à savoir les biscuits cuillère et la crème bavaroise.

Pour cette première épreuve, notre compatriote Alexandre a choisi une forme de cœur pour moderniser la charlotte. Avec des saveurs de verveine, de fraise et de citron, la réalisation du belge a conquis le jury. "Je like ton cœur", a déclaré Mercotte. Sur cette épreuve, c’est Maud qui termine top, tandis qu’Aya, la grande favorite du concours, a fait un flop pour la première fois.

Pas de classement à l’épreuve technique!

Pour son épreuve technique, Mercotte a puisé dans la saison 3 pour demander aux candidats de réaliser une religieuse à l’ancienne, une pyramide composée de 26 éclairs répartis sur trois étages, garnis de crème pâtissière à la vanille ou au chocolat à la fraise (en alternance) et assemblés grâce à du caramel. Le tout, surmonté de deux choux. Et c’est peu dire que cette religieuse a été un véritable enfer pour les pâtissiers amateurs.

Quasiment toutes les créations se sont écroulées sur elles-mêmes, à l’exception de celle de Maud. "Il n’y en a pas un d’entre vous qui a réussi à faire ma religieuse à l’ancienne. Je suis très déçue!", s’est exclamée Mercotte. Résultat: aucun classement n’a été établi à l’issue de l’épreuve.

Pour la dernière épreuve, Thierry Marx, le chef invité de la semaine, avait attribué une époque à chaque candidat. Maud a ainsi hérité du Moyen Âge, Jérôme des années hippies, Alexandre de l’époque gallo-romaine, Aya de la Révolution française et Mohamed de l’Antiquité. Maud et Aya ont impressionné le jury, tandis qu’Alexandre et Jérôme ont un peu calé. Le jury a notamment reproché au candidat belge un problème de structure dans le gâteau ainsi qu’un déséquilibre des goûts.

À l’issue de l’émission, Maud a remporté le tablier bleu et file en demi-finale. Le choix de l’élimination a été plus compliqué pour Cyril et Mercotte qui ont finalement décidé de mettre un terme à l’aventure de Jérôme.

Le Meilleur Pâtissier: Alexandre qualifié pour la demi-finale! (vidéo)
©ÉdA Mathieu Golinvaux

Chaque semaine, Alexandre, surnommé "Mich", nous fait son débriefing personnel de l’épisode diffusé. Le déroulement du tournage, les moments forts de chaque émission, Mich vous dit tout!

+ Relire les précédents débriefs de Mich

On remarque que le niveau augmente de semaine en semaine sous la tente. Est-ce que la compétition vous permet de repousser vos limites?

Chaque candidat a sa spécialité mais de semaine en semaine la compétition nous force à sortir des gâteaux de plus en plus beaux et des nouvelles techniques, c’est sûr. Après il y a aussi beaucoup de fatigue qui s’accumule, mais on ne lâche rien!

Mercotte a "liké" votre cœur, ça fait plaisir?

Ça fait plaisir d’avoir quelques mots gentils de sa part après dix semaines de compétition! Après, elle m’avait promis de me "follow" sur les réseaux sociaux, elle ne l’a toujours pas fait donc je la retiens… Mon cœur saigne mais c’est comme ça.

Aya, qui avait obtenu son troisième tablier bleu la semaine passée, a fait son premier flop cette semaine. Que s’est-il passé?

Ça arrive à tout le monde, on ne peut pas être au top tout le temps! J’étais triste pour elle car c’est jamais un bon moment, surtout après autant de semaines de compétition. La fatigue s’accumule et la frustration peut être grande quand on n’arrive pas à sortir ce qu’on veut.

L’épreuve technique de Mercotte a encore fait beaucoup parler d’elle. La religieuse à l’ancienne, ce n’était pas un peu excessif?

Ça fait partie du jeu, dès le début on savait qu’on avait peu de chances de sortir quelque chose de correct, donc on a tous fait ce qu’on pouvait sans trop se prendre la tête. Par contre, c’est vrai que le fait de ne pas avoir de classement ça a avantagé certains candidats mais ça en a désavantagé d’autres, dont moi. J’espérais quand même me positionner en haut du classement avec Maud et je suis passé à côté. Mais la décision de ne pas faire de classement était justifiée, même si elle était inattendue.

Thierry Marx a qualifié votre réalisation de gâteau d’enfant… Ça fait mal, non?

Cette remarque ne m’a pas fait plaisir mais à côté de ça Thierry Marx a beaucoup complimenté ma réalisation et ces commentaires positifs ne sont pas apparus au montage, c’est dommage. Je reconnais qu’au niveau du montage il y avait un problème, la structure de mon gâteau n’était pas parfaite donc j’accepte les critiques.

Maud, la candidate de 16 ans a obtenu le tablier bleu cette semaine. Qu’en pensez-vous?

C’est incroyable, je suis hyper heureux pour elle! Je la soutiens à fond et je trouve ça génial tout ce qui lui arrive.