Le Meilleur Pâtissier: Cyril Lignac battu par un candidat! (vidéos)

Pour l’émission spéciale "Sud-Ouest" de ce lundi 13 décembre, le juré du Meilleur Pâtissier a dû mettre la main à la pâte. Et ce n’était pas de tout repos pour le chef originaire de l’Aveyron…

Le Meilleur Pâtissier: Cyril Lignac battu par un candidat! (vidéos)
©M6

Ce lundi 13 décembre marquait le dixième épisode de la saison 10 du Meilleur Pâtissier diffusée sur RTL. Placée sous le thème du Sud-Ouest, la région natale de Cyril Lignac, ce dernier a dû affronter les candidats sur l'épreuve technique de Mercotte.

Mercotte avait préparé une recette toute spéciale pour le professionnel qui a affronté les pâtissiers amateurs toujours en lice à armes égales. Une recette moins complète que celle des vrais candidats, ainsi qu’une pénalité de dix minutes… Le challenge était de taille pour Cyril Lignac, et le défi d’autant plus grands pour les autres participants. "Se battre contre Cyril, c’est un challenge supplémentaire, ça rajoute du stress", commente notre représentant belge Alexandre.

À cause de toutes ces difficultés, l’épreuve n’a pas été de tout repos pour le chef. Après un oubli de piment dans la mousse au chocolat rattrapé in extremis, un démoulage sous haute tension et des nombreuses tentatives de déstabilisation de ses adversaires, la première place lui est passée sous le nez.

C’est Mohamed, le candidat qui se trouvait sur le plan de travail juste devant lui qui l’a finalement dépassé dans le classement de Mercotte. "Je ne me suis pas laissé atteindre par ses tentatives de déstabilisation, elles m’ont au contraire donné de la force", explique le vainqueur de l’épreuve.

Alexandre toujours bien classé

Alexandre n'est pas passé loin non plus, campant à sa troisième place presque habituelle, juste derrière Mohamed et Cyril Lignac. Un résultat néanmoins salué par les membres du jury.

Pour la première épreuve de l’émission, les candidats devaient revisiter les célèbres cannelés, spécialité bordelaise chère à Cyril Lignac. Ce sont Aya et Maude, les deux dernières candidates féminines du concours, qui se sont démarquées. Ni top ni flop, Alexandre a à nouveau récolté des commentaires positifs du jury, malgré un cannelé jugé un peu sec par Mercotte. "L’équilibre entre le caramel et le chocolat est bon, j’aime beaucoup", a commenté Cyril.

Pour l’épreuve créative, les candidats devaient représenter les symboles du Sud-Ouest au chef pâtissier Yannick Delpech. Si Alexandre a choisi de représenter une bouteille de vin dans un magnifique écrin aux couleurs de la Belgique, son ami Pierre-Henri a opté pour un jambon de Bayonne, dont l’os en meringue suggérait un tout autre objet. "Vous êtes chauds boulettes dans les ferias!", ironisait Alexandre.

À l’issue de l’émission, c’est Paul-Henri, les larmes aux yeux, qui a quitté la tente du Meilleur Pâtissier après un très beau parcours. Aya a reçu quant à elle son troisième tablier, faisant d’elle une candidate plus que redoutable pour la suite du concours

Le Meilleur Pâtissier: Cyril Lignac battu par un candidat! (vidéos)
©M6

Chaque semaine, Alexandre, surnommé "Mich", nous fait son débriefing personnel de l’épisode diffusé. Le déroulement du tournage, les moments forts de chaque émission, Mich vous dit tout!

+ Relire les précédents débriefs de Mich

Lavenir.net: Mich, on vous a vu très motivé à l’entrée sous la tente pour l’émission spéciale Sud-Ouest. Est-ce que vous connaissez bien la région?

Alexandre: Le Sud-Ouest c’est un thème qui me parle, c’est le soleil et les copains! Je ne connais pas parfaitement cette région mais suffisamment pour l’apprécier. J’ai d’ailleurs adoré la fanfare, il y avait comme un air de ducasse sous la tente et ça m’a rappelé de très bons souvenirs (rires).

Vous avez encore offert une belle semaine aux téléspectateurs. Quelle est votre réalisation préférée?

Ma réalisation préférée, c’est la caisse de vin. Il y avait beaucoup de travail entre la réalisation de l’entremet, la boîte, le pop-corn et tout le reste, vraiment j’en étais content!

A contrario, quelle était l’épreuve la plus compliquée de la semaine?

Sans aucun doute la première. Deux heures pour réaliser les cannelés et la boîte comestible, c’était très court…

Sur la première épreuve, vous êtes pourtant parvenu à un très beau résultat avec vos cannelés tigrés. Est-ce que la recette de la pâte tigrée vous a porté chance?

Les biscuits tigrés c’est ma spécialité, je trouve que c’est une recette facile que j’aime beaucoup faire en famille ou pour les enfants.

Les meringues de Paul-Henri en forme de zizi, est-ce que c’était volontaire?

Non pas du tout et c’est ça qui a rendu le moment encore plus spontané. J’ai beaucoup ri avec lui et ça fait partie des moments que je n’oublierai pas.

On connaît votre attachement à Paul-Henri qui a malheureusement dû quitter la tente cette semaine. Est-ce que ce départ vous porte un coup au moral?

Je suis déçu de son départ, Paul-Henri était vraiment devenu un ami (et l’est toujours d’ailleurs). Son départ signe un peu pour moi le début du rush final, on n’est plus que cinq candidats. On commence à rentrer à fond dans la compétition, on a moins le temps de rigoler, même si l’ambiance est toujours chouette. Les candidats restants sont tous très doués, la pression augmente vraiment! On risque tous notre place à tout moment.