Un «Squid game» version réelle organisé à Abu Dhabi

Après avoir inspiré des enfants chez nous dans les cours de récréation, la série donne d’autres idées. À Abu Dhabi, les fans de la série très populaire sur Netflix vont avoir la possibilité de de vivre un «Squid Game» grandeur nature.

Un «Squid game» version réelle organisé à Abu Dhabi
Les jeux violents qui ont marqué la série vont être reproduits, sans les meurtres et les effusions de sang ©Netflix

Pour ceux qui ne connaîtraient pas: «Squid game» c'est LA série du moment. Pourtant elle comporte son lot de violence. L'histoire met en scène des individus désespérés en grande difficulté financière. Ceux-ci se lancent dans un jeu où ils sont confrontés à une série de défis mortels, tout ça dans l'espoir de décrocher une cagnotte de 38 millions de dollars. La série a déjà beaucoup fait parler, certains la trouvant trop violente. Ces jeux sordides avaient même étéreproduits par des enfants dans la cour de récréation.

Mais la fièvre de «Squid game» ne compte pas s’arrêter là. Un centre culturel coréen aux Emirats arabes unis l’a annoncé sur sa page: ce mardi 12 octobre, il organisera une reconstitution des jeux vus dans la série Netflix pour deux équipes de 15 participants.

Ces 30 fans de la série pourront s’adonner à quatre des six jeux vus dans la série Netflix: notamment les défis «Red Light Green Light» et «Dalgona Candy». Les joueurs pourront également s’essayer aux jeux «Marbles» et «Ddakji», également vus dans la série. À la clé, pas de cagnotte de 38 millions de dollars, ni de meurtres heureusement. En revanche, chaque gagnant recevra un survêtement vert personnalisé.

L’immersion sera totale

Les participants seront vêtus de T-shirts portant le logo de la série, tandis que le personnel de l’événement revêtira les mêmes costumes roses portés par les gardes de la série pendant les jeux de la mort.

Les matchs se dérouleront en sessions de deux heures, à la manière d’un tournoi, et les joueurs éliminés assisteront au reste des matchs depuis les coulisses.

Mais où s’arrêtera la folie de «Squid game»?

Sur le même sujet