Le lauréat de la meilleure baguette de Paris passe du succès à la polémique

Le boulanger vainqueur du concours de la meilleure baguette de Paris, qui doit approvisionner l’Élysée, ne s’est pas déplacé ce samedi pour recevoir son prix après la divulgation de captures d’écran de son compte Facebook relayant des «opinions haineuses» vis-à-vis de la France.

Le lauréat de la meilleure baguette de Paris passe du succès à la polémique

Makram Akrout «a compris que ce n’était pas forcément idéal de venir», a déclaré le premier adjoint de la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, lors de la remise des prix à l’occasion de la Fête du pain, sur le parvis de Notre-Dame.

La maire Anne Hidalgo devait initialement s’en charger mais elle a eu une «contrainte personnelle», a assuré son premier adjoint.

Makram Akrout, vainqueur du concours une semaine auparavant parmi 173 concurrents, s’est fait lui représenter.

Depuis sa victoire, l’artisan de 42 ans, dont 19 ans de métier en France après être arrivé de Tunisie, voit affluer les nouveaux clients dans sa boulangerie du XIIe arrondissement de la capitale. Mais il a aussi été pointé du doigt par un site d’extrême droite pour avoir relayé sur les réseaux sociaux des messages, rédigés en arabe, critiques, voire hostiles, à la France.

«Comme bien des internautes, il a pu partager dans le passé des contenus publiés sur les réseaux sociaux sans en saisir toute la teneur», a avancé son avocate Sylvia Lasfargeas.

«Le fait que des contenus partagés sur son compte Facebook aient pu comporter des opinions anti-républicaines et haineuses vis-à-vis de la France et de ses concitoyens (...) a immédiatement suscité son incompréhension et sa stupeur, à tel point qu’il a cru son compte piraté», a ajouté Me Lasfargeas, dont le client a «immédiatement supprimé son compte Facebook».

Depuis, «M. Akrout est profondément atteint par le déferlement de messages de haine qui s’abattent sur lui», ajoute l’avocate, dont le client, qui a acquis la nationalité française en 2019 par décret, revendique «son attachement à la France et son adhésion à tous ses principes fondamentaux de liberté, égalité et fraternité».

Le vainqueur de ce concours livre traditionnellement l’Élysée pendant un an. «Cela pose un sujet sur la livraison de l’Élysée si d’aventure c’était un personnage qui avait eu des expressions malheureuses», a estimé Emmanuel Grégoire.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.