Olivier Libaux, créateur du groupe Nouvelle vague est décédé

On a appris ce mercredi, le décès du musicien français Olivier Libaux, ex-membre des Objets puis fondateur voilà 17 ans du groupe Nouvelle vague, avec lequel il était cette semaine en tournée aux États-Unis.

Olivier Libaux, créateur du groupe Nouvelle vague est décédé
Avec sa casquette et ses lunettes, Olivier Libaux était le créateur et l’arrangeur de Nouvelle vague. A sa gauche, l’une des chanteuses du groupe, Elodie Frégé. ©-Site Nouvelle Vague

La rumeur a couru sur les réseaux sociaux puis le groupe lui-même a annoncé que «la famille Nouvelle vague» était en deuil de son créateur.

Né le 5 mai 1964 à Boulogne-sur-Mer, Olivier Libaux fonde d'abord Les Objets avec Jérôme Rousseaux (qui fera ensuite une carrière solo sous le nom d'Ignatus) en 1989. Un duo pratiquant une pop en français moderne et subtile, avec des textes plein de finesse. Ils publient deux albums, «La Normalité» en 1991 et «Qui est Qui » en 1994, dont Michel Gondry réalise certains clips.

Parallèlement aux Objets, Olivier Libaux collabore avec des artistes comme Carla Bruni, Alex Gopher, Dominique Dalcan ou Jean-François Coen.

En 2003, il sort son premier album solo, un projet de comédie musicale intitulé «L'Héroïne au bain », avec les voix de Helena Noguerra, Philippe Katerine, Lio, Doriand, Ludovic Triaire, Dominique Dalcan et Michael von der Heide. L'album est magnifique et obtient un succès critique, mais est un échec sur le plan commercial.

Olivier Libaux, guitariste pop et super talent.
Olivier Libaux, guitariste pop et super talent.

Son 2e album, «Imbécile», sort en 2007, c'est aussi un disque «scénarisé», avec plusieurs personnages chantés par Philippe Katerine, Helena Noguerra, J. P. Nataf (des Innocents) et Barbara Carlotti. Le spectacle musical tiré du disque mêle concert et théâtre. Succès critique et commercial cette fois avec notamment le titre «Le Petit succès» interprété par Barbara Carlotti.

Nouvelle Vague? Des reprises bossa de morceaux punk ou new wave.

Et puis en 2004, Olivier Libaux crée le projet Nouvelle Vague avec Marc Collin. Ils reprennent des titres issus de l'époque punk-new wave, mais réarrangées façon bossa nova.

Les chansons sont interprétées par de jeunes chanteuses dont la plupart ne connaissent pas forcément les versions originales. Et ça marche immédiatement.

Leur premier album (intitulé Nouvelle Vague), se vend à 500 000 exemplaires dans le monde et permet au groupe d’effectuer des tournées dans le monde entier, y compris en Asie ou aux États-Unis.

Le public de Nouvelle Vague est composé de nostalgiques de la période new wave et de jeunes gens qui découvrent les chansons. Les albums vont se succéder avec parfois la collaboration prestigieuse de certains des créateurs des morceaux repris, tels Ian Mc Culloch de Echo & the bunnymen.

Depuis quelques années, Nouvelle vague incluait dans son pool de chanteuses l'ancienne lauréate de la Star Ac', Elodie Frégé.

Un album de reprises de Queens of the Stone Age

En 2011, Olivier Libaux demande à Joshua Homme (du groupe Queens of the Stone Age) l'autorisation d'adapter sur un album concept une douzaine de titres du groupe mythique en les réarrangeant et en les faisant interpréter par des chanteuses renommées. Il entreprend alors la production de l'album Uncovered Queens Of The Stone Age, qu'interprètent des pointures comme Emiliana Torrini, Alela Diane, Skye Edwards (Morcheeba), Ambrosia Parsley (Shivaree) et bien d'autres. Chaleureux accueil pour ce disque.

Personnage charmant et généreux, Olivier Libaux vivait dans la quête de la plénitude pop, son terrain de jeu. Avec Nouvelle vague, dont il était l’âme, le pilier et même «le son», il a obtenu le succès et des tournées internationales qu’il n’avait pu obtenir dans ses premiers groupes ou en solo, sans être embarrassé par la célébrité.

Ces derniers jours, Nouvelle vague était en Amérique du Nord où son programme prévoyait des concerts à New York, Boston, Chicago et cette semaine encore, lundi à San Francisco et mardi à Los Angeles.