VIDÉO | The Voice France: le Bruxellois Youssef en a pleuré

Comme sa pote Mentissa qualifiée le week-end passé, Youssef continue l’aventure The Voice sur TF1 puisqu’il est sorti vainqueur de son duel samedi soir.

Mathieu Golinvaux

«Je me suis mis à pleurer quand ils ont buzzé en ma faveur», avoue Youssef. «Il y avait énormément d’émotion. Je n’y croyais pas. Notamment, parce que pendant les répétitions, je n’étais pas vraiment arrivé à ce que je voulais faire. Je n’avais pas confiance.»

Dans ce duel, son coach, Vianney, lui avait demandé d’interpréter Zina de Babylone. «Une chanson que j’avais beaucoup écoutée, mais que je ne m’étais jamais dit que j’allais la chanter», avoue Youssef après coup. «Notamment, parce que je n’avais jamais chanté en arabe. Quand il me l’a proposé, j’ai dit “ok”, mais je savais que ça annonçait beaucoup de travail. Son choix m’a un peu surpris, mais c’était un super challenge.»

Pour ce duel, le Bruxellois était opposé à Anahy. «Une super chanteuse qui a également vu les quatre chaises des coachs se retourner», ajoute Youssef. «Elle ne fait jamais de fausse note. Quand je l’ai écouté chanter, je me suis vraiment dit que je devais bosser si je voulais continuer l’aventure.»

Et finalement, c’est le Bruxellois qui a été désigné vainqueur. «Je pensais que contre elle, c’était perdu d’avance», précise-t-il. Mais Anahy poursuivra également l’aventure puisque le buzzer a retenti une seconde fois samedi soir. «Alors que je partais, j’ai entendu un grand “baaam”, je suis revenu en arrière, j’étais trop content qu’on passe tous les deux», glisse le chanteur saint-gillois. «On s’est pris dans les bras pour fêter ça. Vianney nous a dit qu’on avait vraiment très bien chanté tous les deux. Il nous a avoué que quoiqu’il arrive, nous serions passés tous les deux. Il n’y a eu que des compliments sur notre prestation.»

Désormais, Youssef Zaki regarde vers la suite de l’aventure. «J’ai désormais la pression pour la suite», sourit le Bruxellois. «À la base, je participais juste pour me délivrer, mais finalement, je vois que j’avance encore et encore. Quand, j’ai gagné, je me suis rendu compte que j’avançais dans cette aventure. J’ai d’abord pensé à une blague, mais tout ça est incroyable.»