Défi relevé: Solarly lève 225 000 euros pour équiper des centres de santé au Cameroun

La start-up basée à Louvain-la-Neuve est en train de produire 500 stations solaires qui équiperont des centres de santé au Cameroun.

Pierric BRISON
Défi relevé: Solarly lève 225 000 euros pour équiper des centres de santé au Cameroun
Solarly espère étendre ses activités dans les campagnes congolaises et burundaises. ©EdA

Un soulagement! La levée de fonds s'est déroulée dans des conditions extrêmement difficiles, mais les responsables de Solarly ont réussi à convaincre les investisseurs. «Le montant minimum à atteindre était de 150 000 euros et on avait placé un objectif très élevé de 250 000 euros. Ce n'était toutefois pas un impératif, explique Julien Riat, le co-fondateur du projet. Nous avons récolté 225 000 euros, malgré le contexte. Il fallait clôturer avant le 8 août pour bénéficier du tax-shelter, donc la campagne s'est déroulée au mois de juillet, pendant les vacances et la période post-Covid. Nous sommes donc très satisfaits et positivement surpris du résultat.»

La levée de fonds s'est donc terminée au début du mois d'août et elle vient d'être officialisée auprès du notaire. «Nous sommes déjà en train de produire 500 stations qui serviront à alimenter des centres de santé au Cameroun, grâce au contrat passé avec Finexpo (organisme public qui vient en aide aux entreprises exportatrices). L'argent de la levée de fonds va nous permettre de lancer la production de 500 autres unités, mais aussi d'acheter des accessoires. Les stations sont puissantes, pour en tirer le maximum de leur potentiel, il faut du matériel adapté. Là, on se fournira en frigos, télévisions, pour proposer des packages complets. C'est vraiment une bonne nouvelle.»

«On apporte notre solution technique, en formant les gens sur place»

La production de ces stations solaires a été confiée à Axedis, l’entreprise de travail adapté basée à Limal, qui fait appel à des personnes en situation de handicap pour réaliser certaines tâches.

Du coup, les responsables de la start-up située à Louvain-la-Neuve vont entamer une phase de prospection, afin d'écouler leur stock en Afrique. «Vu que la production est assurée, on travaille au Cameroun sur la vente, la distribution et la mise de nos appareils, ainsi que sur la mise en place de partenariats avec de distributeurs, dans d'autres pays. Là, nous sommes en contact avec des acteurs locaux en République Démocratique du Congo et au Burundi. Ils sont déjà actifs dans le solaire, ont déjà des réseaux de distributions, mais ils recherchent des réseaux énergétiques adaptés. On apporte aussi notre solution technique, en formant les gens sur place.»

L’ambitieux projet d’amener l’électricité dans des zones rurales d’Afrique se poursuit donc pour Solarly, qui possède désormais des fondations très solides, grâce aux investissements obtenus.