«J’ai failli passer une bonne soirée à l’AB» mais les mains baladeuses en décident autrement

Véra voulait passer une bonne soirée aux 40 ans de l’AB. Mais mains baladeuses ou frôlements insistants lui laissent un souvenir amer. La salle a réagi au post Facebook de la Bruxelloise.

«J’ai failli passer une bonne soirée à l’AB» mais les mains baladeuses en décident autrement
(Illustration) ©BELGA

Elle devait passer une super soirée à l’AB. Mais Véra Larock ne retiendra finalement aucun bon souvenir du show des 2ManyDJs, programmé pour souffler les 40 bougies de la salle samedi 21 septembre.

Car, comme elle le raconte dans un post Facebook très relayé dans les médias, la Bruxelloise a dû «à 4 reprises gérer, repousser, subir des comportements masculins inappropriés, de la part de divers individus et ce sur un laps de temps de 2 heures. De quoi me faire rentrer chez moi sur les nerfs et mettre à mal ce qui aurait dû être une super soirée».

«Aucun effort pour la moitié des participants.es»

Évidemment, Véra n’est pas la seule à subir les entreprises de fâcheux dans les soirées bruxelloises. Elle revendique donc davantage de prévention: «aucun effort n’est réalisé afin de faire en sorte que la moitié des participants.es passent une bonne soirée, ayant payé leurs entrées au même titre que l’autre moitié», plaide-t-elle ainsi en direction de la salle de concerts. «L’AB, dans sa communication plus que bien organisée, se devrait de compter depuis longtemps un paragraphe dans son mail et sur son site web dédié à la sensibilisation du respect des genres et marquant une volonté de tolérance zéro face à des comportements inappropriés». Et de suggérer aussi un affichage et une personne-ressource.

J’ai failli passer une super soirée à l’AB samedi soir L’Ancienne Belgique fête ses 40 ans cette année avec un chouette...

Posted by Véra Larock on Sunday, September 22, 2019

Sur Facebook, un internaute a ainsi partagé une photo prise au Vooruit. On y voit l’affichage que la salle gantoise multiplie en ses murs: y sont condamnés tous les comportements violents, racistes, sexistes, misogynes, homo ou transphobes. Les contacts physiques non désirés sont nommément interdits et peuvent être rapportés à la sécurité. À Bruxelles, les organisateurs de la soirée Bulex n’hésitent pas non plus à sensibiliser leur public via Facebook par le message suivant: «Avec ta bonne humeur et tes bonnes manières ce soir tu viendras #laisselesfillestranquilles».

«Objectif atteint!»

En tout cas, le post de la fan de musique n'est pas resté sans suite. En effet, l'AB a promis un affichage adéquat dans ses salles et couloirs. Depuis lors, un paragraphe a aussi été ajouté sur la page d'infos pratiques destinée aux visiteurs sous l'onglet «comportements irrespectueux»: «Nous condamnons toute forme de violence physique ou verbale, de vexation ou de comportement irrespectueux! Avez-vous un problème? Nos agents de sécurité, nos collaborateurs sont toujours prêts à vous aider».

On n’est pas certain que ça épargnera les mains baladeuses à Véra et à toutes les autres femmes, malheureusement. Ce qui n’empêche pas la Bruxelloise d’estimer l’«objectif atteint!»