VIDÉO | Lou B. réalise un hymne pour les Diables après un poisson d’avril

Lou Boland est un jeune homme de 19 ans porteur du syndrome de Morsier. Connu pour ses passages dans Cap48 et l’émission «La France a un incroyable talent», il vient de réaliser un hymne pour les Diables Rouges devenu viral.

Augustin PIRARD

43 000 vues et plus de 1700 partages. En trois jours, la vidéo de Luc Boland fait un tabac sur Facebook. Le papa de Lou a monté avec son fils un hymne pour encourager les Diables Rouges à la Coupe du Monde.

Entraînante, cette chanson écrite en anglais (afin de toucher un maximum de personnes) est née d’un… poisson d’avril. Le 1er avril, Luc Boland annonce que Lou B. a été choisi par l’Union belge pour réaliser la chanson officielle des Diables Rouges. Le lendemain, il se rétracte et indique qu’il s’agissait d’une farce. Mais Lou ne compte pas laisser cette annonce sans suite. «On va la faire cette chanson», affirme-t-il à son père.

 Le poisson d’avril du papa de Lou.
Le poisson d’avril du papa de Lou. ©Facebook Luc Boland

Et ce dimanche, l’hymne est mis en ligne sur Facebook et Youtube. Le succès est immédiat. Après seulement une heure, Luc Boland reçoit un appel de la RTBF. Nos confrères veulent faire un sujet en radio sur la chanson. Après 36 heures, «We are the world – The Belgian Red Devils» dépasse les 30 000 vues. Et les commentaires des internautes sont dithyrambiques.

Ce matin, Luc Boland annonce une excellente nouvelle: «Deux producteurs, et non des moindres, m’ont contacté pour aller en studio faire un vrai mastering de la chanson». Lou et Luc ne savent pas ce qu’il va advenir de la suite. Mais en attendant, ils profitent de ce beau bain de foule virtuel et ils se seront bien amusés pendant une semaine.

We are the world - The belgian red devils

(NL zie hieronder) À VOUS d’écrire éventuellement la suite de cette belle histoire... en partageant cette vidéo, en la transmettant à vos connaissances, aux médias, à la fédération etc. L’HISTOIRE : Dimanche 1-4-2018, Luc Boland fait un poisson d’avril sur Facebook en annonçant que son fils Lou B. (jeune musicien hors normes) a été choisi pour faire l’hymne des diables rouges de la coupe du monde de foot. Très nombreux sont les gens qui tombent dans le panneau et se réjouissent. Lundi 2, la blague est désamorcée à la grande déception de nombreuses personnes. Lou apprend ce que son papa a fait et réagit tout de go : « Mais on va la faire, cette chanson ! ». Mardi 3, le papa se met à l’écriture des paroles. Mercredi 4, « home studio »: En 2 minutes (!), à l’écoute du texte, Lou propose le refrain, la rythmique et les arrangements. En 15 minutes et une seule « prise » par instrument (!!!), la batterie, le synthé et la trompette sont enregistrés. Pour le chant et surtout les couplets, l’enregistrement durera par contre une matinée... anglais oblige. Jeudi 5, le papa se démène comme il peut pour faire un mixage acceptable avec les moyens du bord. Vendredi 6 et Samedi 7, tournage basic des images pour la vidéo et montage du clip. Dimanche 17h : mise en ligne. La suite de l’histoire ne nous appartient plus et quoi qu’il advienne, on se sera bien amusé pendant une semaine ! ;-) Mais il est permis aussi de rêver : la chanson fait un buzz sur les réseaux sociaux, I-Tunes, Deezer etc. (elle y sera disponible dès le 9-4), la presse s’empare de cette belle histoire, la Fédération retient la chanson, on réenregistre le titre en studio avec des chœurs et des moyens techniques de qualité, on fait un clip avec les diables rouges et enfin, les stades résonnent du refrain repris en cœur : « nos différences » en sortent gagnantes… NL : Lou B., jonge muzikant met handicaps componeert een liedje voor de Rode Duivels. Om u te schrijven misschien de voortzetting ... HET VERRASSENDE VERHAAL : Zondag 1april 2018 doet Luc Boland een aprilgrap op Facebook door te vertellen dat zijn zoon Lou B. (jonge musici met speciale capaciteiten) gekozen is om de hymne te schrijven voor de Rode Duivels tijdens de wereldbeker voetbal. Heel veel onder hen vallen door de mand en zijn super blij met deze beslissing. Maandag 2 wordt de grap bloot gelegd en wat een teleurstelling voor velen. Lou hoort wat zijn vader heeft gedaan en reageert onmiddellijk : "Maar we gaan dat lied maken “. Op dinsdag 3 begint de vader met het schrijven van de tekst. Woensdag 4, "home studio": in 2 minuten (!), luisterend naar de tekst biedt Lou aan om het refrein, het ritme en het arrangementen te schrijven. In 15 minuten en een enkele "opnames" per instrument (!!!), zijn de drums, de synthesizer en de trompet opgenomen. Voor het zingen en vooral voor de verzen duurt de opname één ochtend ... Engels vereist. Donderdag 5, de vader doet zijn best om met de middelen die hij heeft een goede mix te maken. Vrijdag 6 en zaterdag 7, basisopnamen van de afbeeldingen voor de video en bewerking van de clip. Zondag 17.00 uur: online zetten. De rest van het verhaal is niet meer van ons en wat er ook gebeurt, we hebben het een week goed gehad! Maar het is toegestaan om te dromen: het lied maakt een buzz op de sociale netwerken, I-Tunes, Deezer enz. (het zal beschikbaar zijn vanaf 9-4), de pers greep dit prachtige verhaal, de Federatie behoudt het liedje, maakt nieuwe opnamen in de studio met koren en technische kwaliteitsmiddelen, maakten een clip met de rode duivels en tot slot, in de stadia weerklinkt het refrein uit volle borst "onze sterkte is dat wij verschillend zijn " en we komen er winnend uit...

Posted by Luc Boland on Sunday, April 8, 2018

Demi-finaliste de «La France a un incroyable talent»

Lou, c’est ce jeune homme de 19 ans qu’on voit sur les plateaux de télévision depuis une décennie. Porteur du syndrome de Morsier, il est né aveugle, sans odorat et avec une légère déficience mentale. Depuis l’âge de 6 ans, il chante et joue du piano en autodidacte. Possédant l’oreille absolue, il connaît et reconnaît des milliers de chansons dès les premières notes.

Fin 2012, il réalise la chanson «Lou, je m’appelle Lou». Une musique qui dépasse le million de vues sur Youtube. Cinq ans plus tard, il participe à l’émission «La France à un incroyable talent» et atteint les demi-finales.

Des compliments de Lou Deprijck

L’interprète Lou Deprijck, qui prépare lui aussi un hymne pour les Diables nommé «Davaii Belgium», y est allé de son compliment après avoir entendu les paroles de Lou B.: «Bravo amigo, c’est une chanson positive et juste. Une flavôur Jacksono jupilerienne. Si t’as besoin d’un coup de main studio… Je suis là».

ATTENTION...ceci est un teaser..(zakuski...)la video et la chanson..version "lourde "..avec Hollywood Bananas and co...disponible 15 mai..

Posted by Lou De Pryck on Monday, April 9, 2018
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...