Le Google Maps wallon à la carte

Vous voulez trouver le meilleur tracé à vélo? Savoir si votre terrain est en zone inondable? Alors, testez le nouveau géoportail wallon.

Pascale Serret
Le Google Maps wallon à la carte
Un exemple de visualisation de données sur WalOnMap, avec ici les périmètres fonciers et les terrains non urbanisés.

L'administration wallonne vient de refondre son «géoportail»: toutes les données géographiques et les cartes interactives associées au territoire wallon sont accessibles sur le site internet geoportail.wallonie.be.

Pour quoi faire? En plus des professionnels susceptibles de l’utiliser tous les jours, le grand public y trouve largement son compte aussi.

Une balade, un terrain à bâtir…

Parmi ses compétences, le ministre Carlo Di Antonio assume aussi la tutelle sur la cartographie. C'est donc à lui qu'il revient de lancer officiellement le nouveau géoportail wallon, dont la première mouture date de 2013. Tout a été redessiné et enrichi de nouveaux contenus. Pour le grand public, ce sont surtout les données accessibles via WalOnMap qui seront utiles. «C'est comme Google Maps, mais avec toute une série de données officielles visualisables», résume le ministre.

Concrètement, l’outil WalOnMap permet d’appliquer au territoire wallon ou à une commune, un quartier ou un terrain précis, toutes les données contenues dans le géoportail wallon.

Par exemple, vous entrez une adresse ou d’autres données de localisation. Vous optez pour une vue aérienne ou une carte classique. Il suffit ensuite d’appeler les données utiles en superposition: les parcelles cadastrales, les aménagements fonciers, les risques d’inondations, les antennes émettrices, la géologie du terrain, les concessions minières, les zones Natura 2000, les arrêts du TEC, etc. Les infos détaillées accompagnent systématiquement les cartes, au travers de fiches descriptives.

On peut aussi calculer des surfaces, mesurer des distances ou visualiser un relief grâce au relevé altimétrique, pour une balade à vélo (les cartes du RAVeL sont accessibles) ou pour un terrain à bâtir. Tout est gratuit. Et les données sont actualisées au maximum.

Un voyage dans le temps

L’application WalOnMap permet aussi de «voyager dans le temps» (cliquer sur l’indication «Fond de plan et voyage dans le temps » en haut à droite de l’application).

En activant l’animation, vous verrez la zone sur laquelle vous avez zoomé se transformer au fil du temps, depuis les atlas anciens (les cartes Ferraris en 1777, celles de Vandermaelen en 1850) jusqu’aux photos aériennes de 1971 à 2015. L’évolution des territoires, de la végétation et bien sûr du bâti est amusante.

Un conseil: si on a trop agrandi un site, l’atlas de Ferraris ne donnera pas grand-chose. Il faut un minimum de «distance».