Equiwood : du crottin de cheval pour se chauffer

L’entreprise néolouvaniste Equiwood mise sur les copeaux de bois utilisés comme litière pour les chevaux pour produire de la chaleur au sein de votre foyer. Une solution efficace et durable qui privilégie les circuits courts.

Romain Izzard
Equiwood : du crottin de cheval pour se chauffer
Buches ©Equiwood

LIRE AUSSI | Notre supplément complet

Face à la crise financière et environnementale, le bois de chauffage s’est toujours présenté comme une alternative intéressante face aux autres systèmes de combustion tels que le mazout, les pellets ou encore le gaz naturel. Mais avec Equiwood, Dany De Bolle vous propose une autre manière de chauffer votre habitation. Un concept innovant porté par cet entrepreneur d’origine liégeoise mais qui a établi sa start-up à Louvain-la-Neuve, à proximité du cyclotron de l’UCL.

Le principe: réaliser des bûches avec… du crottin de cheval! « C’est un concept déjà bien implanté en France que j’ai voulu tester sur le marché belge. Le crottin de cheval est un déchet que l’on revalorise que très rarement. Son traitement n’est pourtant pas très compliqué: on récupère les copeaux de bois des litières des chevaux pour les sécher et les compresser. Au final, on obtient un produit qui a la forme d’une bûche de 30 cm de long et d’un kilo et demi. »

Revalorisation et circuit court

Contrairement au bois, que l’on doit parfois importer des pays environnants, les bûches Equiwood sont issues du marché local belge. «Il existe beaucoup de centres équestres répartis sur l’ensemble du territoire belge. C’était donc intéressant pour nous de pouvoir valoriser ce produit qui ne faisait habituellement l’objet d’aucun traitement ultérieur. En effet, les agriculteurs lui préfèrent le fumier à partir de paille. »

Complètement biodégradables et non toxiques, les cendres produites peuvent également être réutilisées. «Les tests chimiques ont démontré qu’il n’y avait aucun risque à les réutiliser comme engrais dans son jardin. Rien ne se perd au final! »

Les bûches Equiwood sont disponibles dans 21 magasins, essentiellement de jardinage, dans toute la Wallonie. Dany De Bolle espère s'étendre à moyen terme dans tout le Benelux. Il est également possible de commander en ligne sur www.equiwood.be.

Un produit original, durable, local et garanti sans odeur !

Une bûche Equiwood est composée à 85% de copeaux de litière, essentiellement issus de bois résineux, récupérés dans des centres équestres de Wallonie.

Les quinze derniers pour cent sont des résidus d’effluents équestres. Un ajout de copeaux de bois issus de scieries est également possible.

Pour aboutir au produit fini, deux étapes cruciales sont nécessaires. « La première consiste à faire le séchage des copeaux de bois pour aboutir à un taux d’humidité de 10 à 15%. Étant donné que l’odeur est liée à l’humidité, il n’y a aucun risque que le produit fini ne génère de mauvaises odeurs. Et la résine s’évapore également de manière naturelle. Il n’y a donc aucun risque de feu de cheminée. Ensuite, nous passons à l’étape de compression à l’aide d’une presse mécanique qui exerce une force de 2000 kg par cm2 . »

Grâce à ce double processus de fabrication, la start-up néolouvaniste vous promet de faire des économies sur votre facture de chauffage et garantit une bûche à la durée de vie deux fois plus longue qu’une bûche en bois. «Un stère (1m3 ) d’Equiwood, livré chez vous (zone Benelux), est vendu à 275 euros. Par expérience, on estime que cela équivaut à quatre ou cinq stères de bois classique. Si on estime qu’un stère de bois vaut 70 euros, l’opération est gagnante pour le consommateur en tous points: cela coûte moins cher, cela prend moins de place et la durée de combustion est plus longue. Et surtout, on fait une bonne action pour la planète. La seule contrainte est de les entreposer dans un endroit à l’abri de l’humidité. »