Attentats de Paris : Charline Vanhoenacker et son ode au rock, à l’alcool et au sexe (vidéo)

La chroniqueuse belge de France Inter, Charline Vanhoenacker, a évoqué les attentats de Paris en adressant une ode à la perversité aux djihadistes.

BROB

C’est une bière à la main que Charline Vanhoenacker a fait sa chronique, ce matin, sur France Inter. Pour évoquer les attentats de Paris, dont le bilan ne cesse de s’alourdir depuis vendredi – 132 morts au moins et 352 blessés selon les derniers chiffres -, la chroniqueuse belge a décidé de s’adresser directement aux djihadistes et de faire une ode à la perversité.

«[…] Je m’adresse à ceux qui prennent leur pied en branlant leur Kalachnikov. Si vous n’aimez pas le rock, l’alcool et le sexe, n’en dégoûtez pas les autres! […] Pour un djihadiste, le rock, c’est dangereux, il risquerait de s’instruire,» a lâché Charline Vanhoenacker.

Et la chroniqueuse d’estimer que le plus dur à venir dans la lutte contre l’État islamique, ce sera de «sortir encore plus, de boire plus, d’écouter plus de musique, de faire plus de câlins… Ça, les terroristes ne peuvent pas comprendre. […] C’est difficile de prendre son pied quand il est à 50 mètres parce que t’as fait péter ta ceinture d’explosifs…».