Rescapé du Heysel, Massimiliano s’en sort légèrement blessé au Bataclan

30 ans après avoir échappé à la bousculade mortelle du stade du Heysel, un Italien de 45 ans en vacances à Paris a été légèrement blessé dans l’attaque du Bataclan vendredi soir.

Rescapé du Heysel, Massimiliano s’en sort légèrement blessé au Bataclan

«Soyez tranquilles, je vais bien», a assuré à ses proches Massimiliano Natalucci, qui souffre juste d’égratignures à une jambe après plusieurs heures d’angoisse dans la salle de concert.

Une amie venue comme lui de Senigallia, près d’Ancône sur la côte adriatique, a été touchée à une épaule et devait être opérée samedi, tandis qu’au moins 82 personnes ont été tuées dans cette attaque.

«Ils ont eu un terroriste à trois mètres d'eux pendant tout le temps», a assuré son père au journal italien Corriere adriatico.

Le 29 mai 1985, Massimiliano, alors âgé de 15 ans, était sorti indemne avec son père et son oncle de la bousculade mortelle au stade du Heysel à Bruxelles lors de la finale de la Coupe d’Europe des clubs champions entre la Juve et Liverpool.

Vendredi soir à Bruxelles, un hommage avait été rendu aux 39 victimes de ce drame avec une pause d'applaudissements à la 39e minute du match amical entre la Belgique et l'Italie dans l'enceinte rénovée et devenue le stade Roi Baudouin.

Selon sa soeur Federica, c’est un baiser du pape Jean Paul II sur la place Saint-Pierre de Rome quand il avait 8 ans qui a protégé Massimiliano les deux fois.