« Vous avez du à l’ail ? » : les répliques de la 7e compagnie au bout de votre souris

« Il faut reste groupir » : écoutez à votre guise les répliques cultes de la 7e compagnie, grâce à un site malin assembé par un jeune développeur originaire d’Ovifat.

G.L.
« Vous avez du à l’ail ? » : les répliques de la 7e compagnie au bout de votre souris
La 7e compagnie ©Internet

Le 13 septembre 1973, le sergent-chef Chaudard et les soldats Pithivier et Tassin prennent en tenaille les salles de cinéma hexagonales.

Sans avoir l’air du toucher, «Mais où est donc passée la 7e compagnie?» s’ancre dans notre culture populaire par la grâce des dialogues finement ciselés par le génial Robert Lamoureux.

L'introduction donne le ton: «Par ce clair matin de mai 1940, l'armée française reculait, selon le porte-parole du Grand Quartier Général, dans les meilleures conditions. Aucune armée avant celle-ci n'avait reculé aussi bien, ni surtout aussi vite (...)»

Merveille de second degré, cette entrée en matière réjouit immanquablement Paul-Philippe Nelles.

A 28 ans, ce résident d’Ovifat, dans la province de Liège, n’était pourtant pas né lorsque l’ineffable Pithivier (Jean Lefebvre) a réclamé pour la première fois «du à l’ail» pour son comparse Tassin (Aldo Maccione).

Adepte des trois épisodes de la saga, ce créateur de sites Internet a poussé le vice de l’hommage appuyé jusqu’à assembler une page qui vous permet d’écouter à votre guise les répliques cultes distillées par ses héros.

Le fil vert de la souris sur le bouton vert de l’ordinateur et c’est parti pour une redécouverte de ces dialogues savoureux.

Cliquer ici pour découvrir le soundboard de la 7e compagnie

«J’ai découvert la 7e compagnie via les vieilles cassettes vidéo qui trainaient chez mes grands-parents, pendant les vacances», se souvient Paul-Philippe Nelles. «Tout comme les Gendarmes, ce sont des films que je regardais souvent avec mes petits cousins. A l’époque, ça me faisait rire, sans plus, car je ne percevais pas le contexte historique et les différents niveaux de lecture. Plus tard, grâce aux rediffusions, j’ai saisi tout le potentiel des répliques, qui sont régulièrement utilisées dans notre quotidien.»

Le vendredi 26 juin 2015, RTL-TVI a convoqué à la hâte Chaudard et ses hommes, pour pallier au flop de la série «Detroit 1-8-7» dans une case compliquée.

Opposé à «Koh-Lanta», «Mais où est-donc passée la 7e compagnie?» a tiré son épingle du jeu, démontrant la popularité intacte de la franchise.

Tout comme les trois rediffusions récentes, le site de Paul-Philippe Nelles remporte un joli succès. Avec en point d’orgue les 21.000 visites du deuxième jour de sa mise en ligne, le 10 juin 2015.

«J’avais du temps à tuer, j’ai bouclé ce site en une soirée», explique modestement l’intéressé. «J’y ai consacré deux à trois heures, pas plus. Récupérer directement les sons sur un autre site m’a permis de gagner un temps précieux. Dans mon boulot, je développe des sites pour une entreprise et ce genre de petits projets me permet de découvrir de nouveaux outils et d’élargir mes connaissances. C’est d’ailleurs pour ça que je n’ai donné aucune publicité à ce soundboard de la 7e compagnie, ce n’est pas le but. J’ai reçu des messages sympathiques de soutien et de remerciement. Certaines personnes regrettent notamment que des films de ce type ne soient plus produits et diffusés sur nos écrans.»

Ses répliques préférées

Confronté à l’exercice du choix difficile de ses répliques préférées, Pierre-Paul Nelles opte pour des «citations un peu moins populaires» et «un peu plus longues».

«Et ben moi, ma bonne femme, c'est tout le contraire, c'est une femme d'extérieur ! Toujours à jaquetter avec les copines, jamais à la maison... Ah ah ah, par contre, j'ai pas de patins !» - Pithivier, «Mais où est donc passé la 7e compagnie?»

«Alors comme ça, la quincaille, c'est toi qui serais Attila, et les deux dégénérés qui t'accompagnent, ça seraient des Huns aussi ?» - Lambert, «La 7e compagnie au Clair de Lune»