Volée magique de Mertens, doublé de Lukaku, victoire méritée: ce qu’il faut retenir de Belgique - Panama (3-0) - 18/06/2018 18:53:00

FOOTBALL - COUPE DU MONDE 2018 -

La Belgique débute le Mondial 2018 par une victoire 3-0 contre le petit Poucet panaméen. Un succès qui s’est dessiné en 2e mi-temps, grâce à Dries Mertens et Romelu Lukaku qui ont fait parlé la poudre.



 

 

La délivrance par Mertens, avec la manière

Comme contre l’Algérie il y a quatre ans, Dries Mertens a trouvé le chemin des filets dès le premier match du Mondial.

Et quel but! Le Napolitain a fait sauter le verrou à la 47e d’une magnifique reprise de volée croisée qui a lobé le gardien panaméen.

Son 15e but en 70 matches internationaux valait le coup d'oeil et se positionne comme un candidat au classement du plus beau but du tournoi.

Lukaku sur sa lancée, sur des caviars de De Bruyne et de Hazard

Romelu Lukaku a aussi fait parler la poudre. Et plutôt deux fois qu’une. D’abord à la 69e minute, d’une tête plongeante sur un assist délicieux extérieur pied droit de Kevin De Bruyne. Puis six minutes plus tard, d’une pichenette devant le gardien pour mettre à profit une offrande de d’Eden Hazard. Le meilleur buteur de notre équipe nationale en est désormais à 38 goals en 70 caps! L’attaquant de Manchester United se positionne aussi comme candidat au titre de meilleur buteur, classement où il rejoint en tête le Russe Cheryshev.

Domination stérile en 1re mi-temps

7 corners à 2, 9 tirs contre 3, 61% de possession de balle: les Diables ont logiquement dominé les débats dès la première période. Sans succès. La faute à de la maladresse (Lukaku, 3e), un manque de réussite (Mertens 19e et 40e, Hazard 12e et 26e, De Bruyne 22e), à un sauvetage de Torres devant Lukaku (21e) et aux parades de Penedo (Mertens 7e, Hazard 38e). La suite fut plus heureuse.

Boyata titulaire

En l’absence de Vermaelen et Kompany (forfaits), c’est, comme attendu, Dedryck Boyata qui a pris place entre le sandwich de Tottenham Alderweireld-Vertonghen. Le défenseur du Celtic Glasgow, qui fêtait là sa 8e cap, a livré une prestation assez sobre, laissant parler son jeu de tête défensivement, à défaut de tenter de le mettre en évidence sur nos phases arrêtées.

Meunier, Vertonghen et De Bruyne menacés de suspension

Durant ce Mondial, deux cartons jaunes reçus au 1er tour équivalent à une suspension. Thomas Meunier, averti pour un choc (a priori involontaire) avec un adversaire au quart d’heure, sait à quoi s’en tenir... Pareil pour Jan Vertonghen et Kevin De Bruyne, jaunis en 2e mi-temps.

Carrasco en deçà

De l’autre côté du terrain, Carrasco n’est pas parvenu à laisser parler ses qualités offensives. Il a au contraire démontré ses lacunes défensives, surtout en termes de placement et de reconversion.

Courtois répond présent

Notre gardien n’a pas eu beaucoup de boulot. Mais quand il a dû user ses gants, il l’a bien fait. Ce fut surtout le cas à la 54e, lorsqu’un ballon a surmonté Carrasco pour arriver à Murillo qui s’est présenté face au dernier rempart de Chelsea mais ce dernier a bien bouché l’angle et écarté le danger. Et aussi en fin de match, avec une sortie précieuse dans les pieds d’un attaquant, toutefois signalé hors-jeu.

Et maintenant, la Tunisie

La suite, ce sera samedi. Les Diables rentrent de Sotchi à Moscou dès ce lundi soir et ne verront donc pas en direct l’autre match du groupe G qui oppose l’Angleterre à la Tunisie. C’est cette dernière qui se dressera sur la route des hommes de Roberto Martinez au stade du Spartak samedi à 14h. Un nouveau succès permettrait à la Belgique de faire un grand pas vers la qualification.

 

 

B.DAR. (L'Avenir)