«Il faut des règles impartiales» - 27/03/2018

Namur / Florennes / Morville -

«Depuis quatre ans, les commerçants savent qu’il y aura des difficultés car le marché est plus concentré et les places sont limitées.»



Pour Luc Gennart, ces changements ont été négociés et acceptés, y compris par un représentant des commerçants volants.

La réduction de la taille ...

Bruno MALTER (L'Avenir)