Disparu dans le Nord de la France, il pourrait s’être perdu en Belgique - 08/03/2018 20:52:00

VALENCIENNES / WALLONIE PICARDE / Tournai -

Si cet avis de disparition franchit la frontière c’est parce que la personne recherchée pourrait très bien l’avoir franchie également. La police et les autorités valenciennoises ont déployé de gros moyens pour le retrouver. En vain.



La police de Valenciennes nous a confirmé cet appel à témoin que nous a transmis, dans un premier temps, l’épouse de cette personne disparue de son domicile valenciennois depuis le 22 février dernier.

Il s’agit de Pierre Collin, 59 ans, en arrêt de travail depuis quelque temps suite à une surcharge professionnelle. L’homme travaillait chez Bombardier Transport à Crepin, à proximité de la frontière belge. Il franchissait d’ailleurs régulièrement cette dernière, son épouse travaillant dans le Plat pays.

Pierre Collin était en outre un grand marcheur, et il courait aussi assez souvent. Selon son épouse toujours, il n’est pas impossible qu’il se soit rendu à pied jusqu’en Belgique, avaler les kilomètres ne lui fait pas peur et Valenciennes est à moins de 15 km de la frontière franco-belge, du côté de Brunehaut notamment.

De nombreuses investigations ont été menées en France mais, à ce jour, sans succès: enquêtes de voisinage, articles dans la presse, campagne d’affichage, chiens chercheurs, hélicoptère avec caméra thermique…

Au moment de sa disparition, Pierre Collin - les yeux marron, les cheveux courts grisonnants et mesurant environ 1,70 m - était notamment vêtu d’un manteau noir avec un grand col en cuir que l’on peut voir sur la photo et il portait des chaussures en cuir bleu foncé.

La police française a signalé cette disparition jugée inquiétante dans le fichier européen des personnes disparues.

Si vous avez aperçu cet homme ou si vous avez des éléments permettant de savoir où il se trouve, vous pouvez contacter la police de Valenciennes au 00 33 327 28 28 96 ou 97.

 

Vincent DUBOIS (L'Avenir)