La victoire d’un cinéma militant - 05/03/2018

43E CÉRÉMONIE DES CÉSARS -

«120 battements par minute» n’était peut-être pas le meilleur film, mais il a (presque) tout raflé, poussé dans le dos par la cause qu’il défend.



Ruban blanc à la poitrine, le cinéma français a affiché vendredi sa mobilisation contre les violences faites aux femmes lors de la 43e cérémonie des césars. «Je vous propose d’agir dès ce soir, de vous ...

(L'Avenir)