VIDÉO | Une Liégeoise intègre «The Voice France» - 04/03/2018 10:01:24

TÉLÉ -

Hier soir à «The Voice France» sur TF1, les téléspectateurs ont découvert la voix d’Isadora. La Liégeoise de 21 ans a défendu sa place avec un titre des Fugees.



Étudiante au Conservatoire de Bruxelles où elle se spécialise dans la musique jazz, Isadora baigne dans le milieu artistique depuis sa naissance. Avec un père metteur en scène et une mère comédienne, elle apprend le piano dès l’âge de sept ans. Ce samedi soir sur TF1, la Liégoise de 21 ans a tenté sa chance aux éditions à l’aveugle de The Voice France avec une reprise osée du titre Killing me soflty des Fugees.

Pour voir ou revoir la prestation d’Isadora, cliquez sur ce lien.

Malgré une jolie prestation allant crescendo, seul Florent Pagny a appuyé sur le buzzer; ce qui en soi n’est pas un drame car la candidate belge intègre in fine l’aventure musicale française. «Isadora, vous êtes adorable, confie le coach. Je suis content que tu sois dans mon équipe.»

Isadora a pourtant hésité à participer à l’émission comme elle le confie dans les colonnes de Sudpresse: C’est eux qui m’ont appelée. Ils avaient vu des vidéos sur ma page Facebook. Je ne pense pas que j’aurais fait moi-même la démarche de m’inscrire. J’ai réfléchi… Ils vous laissent trois mois, le temps de la réflexion, avant l’audition à l’aveugle. Et j’en avais bien besoin pour me poser toutes les questions.»

«

J’ai choisi ce titre car il montrait un peu tout ce que j’aime dans la musique.

»

Après avoir été rassurée et encouragée par deux de ses professeurs, la chanteuse décide de tenter sa chance. Pari gagnant avec ce tube ultra-connu et complexe des Fugees: «J’ai choisi ce titre car il montrait un peu tout ce que j’aime dans la musique. Il est important pour moi de miser sur un morceau dans lequel je me sente à l’aise et sur lequel je joue du piano aussi.»

Si la Belge ne regrette pas d’intégrer l’aventure, elle avait au départ un net penchant pour Mika. «Il se rapprochait plus, je pense, de la carrière pop que j’aimerais avoir.» La jeune femme ajoute: «Pour être honnête, je n’avais même pas remarqué que c’est Florent Pagny qui s’était retourné. Ça passe super vite!»

J.Re. (L'Avenir)