MISE A JOUR | Fausse alerte pour le colis suspect repéré à la centrale - 13/02/2018

HUY -

Un colis suspect avait été repéré cet après-midi par un chien patrouilleur. Un périmètre de sécurité avait été établi et les démineurs sont venus sur place: il s'agissait d'un appareil de mesure qui devait être livré sans aucune menace. Le personnel a pu rentrer chez lui.



Un colis suspect a été découvert dans la zone de transit des camions, au niveau du bâtiment des accès à la centrale, cette après-midi. C’est un chien des patrouilleurs qui aurait d'abord donné l'alarme, explique le chef de corps de la police de Huy, Christophe Romboux. « A priori, il n’y avait rien de suspect, c'était un engin électronique, mais puisque le chien est dressé pour détecter des explosifs, les mesures de précaution nécessaires ont été prises», continue-t-il. Selon le porte-parole de la centrale, Serge Dauby, tout un système de sécurité a été enclenché à la suite de cette première étape pour vérifier qu'il s'agissait bien là de quelque chose de suspect. "Nous avons donc décidé d'agir en mettant la situation sous contrôle." Un périmètre de sécurité a été installé autour du colis et le personnel a été confiné mais la centrale n’était toutefois pas à l’arrêt. Les démineurs ont été appelés. "Il s'agissait d'un appareil de mesure qui devait être livré, explique encore le porte-parole de la centrale. Nous ne savons pas pourquoi le système de sécurité a estimé qu'il s'agissait d'une menace, nous avons toutefois vérifié qu'il contenait bien ce qu'il devait contenir. Une fois le doute enlevé, nous avons levé la mesure de sécurité et le personnel a pu rentrer chez lui." Il restera désormais à déterminer la raison pour laquelle le colis a été estimé suspect. "Mais je préfère que le système de sécurité l'estime une fois de trop que trop peu...", rajoute le porte-parole.

(L'Avenir)