VIDEÓ | En 1979, des murs de neige, un Allemand devant les Belges et des spectateurs inconscients rythmaient les Boucles - 02/02/2018

Superbe plongée dans le passé avec ce reportage de plus de 7 minutes sur les Boucles de Spa de 1979, roulés dans des situations hivernales extrêmes.



Alors que l'édition 2018 des Legend Boucles va vrombir dans toute la province ce week-end, nous avons mis la main, avec la collaboration de la Sonuma, sur une archive que les passionnés ne pourront qu'apprécier : un reportage vidéo de plus de 7 minutes sur les Boucles de Spa de 1979. Soit un saut dans le temps de 39 ans en arrière qui offre un spectacle unique et bien différent de l'actuel.

Si la neige s'est faite rare lors des éditions récentes, ce n'était pas du tout le cas à l'époque. L'on peut ainsi voir des voitures devoir traverser de véritables murs de neige, lorsqu'ils ne doivent pas avancer sur ce qui ressemble à une patinoire géante. 

"Si deux voitures sont à l'arrivée, je serai content", explique d'ailleurs Alphonse Delettre, père des Boucles de Spa (et de Pierre Delettre, l'actuel organisateur) dans le reportage. Le Liégeois regrettait par contre que les Belges "ont peur des étrangers et roulent pour la deuxième place." Là encore, les choses ont bien évolué puisque les pilotes belges dominent désormais l'épreuve sans interruption depuis 1994.

Le placement des spectateurs a, lui aussi, bien changé. Et fort heureusement. C'est qu'à l'époque, les normes de sécurité étaient bien moindres. Comme on peut le voir sur les images, les gens, en masse, n'hésitaient pas à se placer n'importe où, mais toujours à quelques centimètres de la piste, semblant parfois inconscients du danger. De quoi donner quelques sueurs froides. 

Par contre, une chose n'a pas changé ou presque : les voitures ! En effet, avec le passage en mode "Legend" en 2006, il n'est pas rare de retrouver aujourd'hui les modèles qui ont animé à l'édition 1979, à l'image de l'Opel Ascona de l' Allemand Jochi Kleint qui avait remporté l'épreuve devant Walter Smolej et Holger Bohne. Les Belges Didi et Colsoul n'étant pas loin, à l'instar du jeune Marc Duez que l'on découvre au micro d'André Vandernoot en fin de reportage.

Plus d’archives sur le site www.sonuma.be 

XC (L'Avenir)