Pourquoi Nike et Audi aiment Nafi Thiam - 01/01/2017 00:00:00

Associer son image à celle d’un(e) athlète brillant(e) ? C’est souvent une idée astucieuse. Nafi Thiam constitue un bel exemple. Il ressort ainsi d’une étude réalisée par l’agence de presse Belga que grâce à l’heptathlonienne, Nike et Audi en particulier apparaissent positivement dans les médias.

 

Notre compatriote Nafi Thiam est une étoile montante dans le monde de l’athlétisme, bien qu’elle ne soit toujours âgée que de 22 ans. Après qu’elle soit devenue championne d’Europe d’heptathlon chez les juniores en 2013, elle a atteint (provisoirement ?) le point d’orgue de sa carrière en décrochant l’été dernier la médaille d’or à l’heptathlon aux Jeux Olympiques de Rio. Et en début d’année, Nafi Thiam a ajouté un titre supplémentaire à son palmarès : à Belgrade, elle a été couronnée championne d’Europe indoor de pentathlon.

Nafi Thiam est également bien partie pour devenir une marque mondiale. Le magazine économique américain Forbes mentionna Thiam dans sa ’30 under 30’ liste des stars européennes les plus prometteuses du monde du divertissement, en compagnie notamment du dj Kygo et des footballeurs Gareth Bale et Luis Suarez. Un cercle très sélect donc.

Beaucoup d’intérêt

Tous ces exemples de réussite ou de success stories attirent beaucoup d’attention de la part des médias. Le  fameux Brand Monitor – un outil en ligne pour suivre des marques ou des personnes célèbres – enregistre précisément le nombre de fois qu’un(e) athlète est cité(e) dans les médias (journaux et magazines, réseaux sociaux, sites Internet, télévision et radio).

L’agence de presse Belga a constaté que depuis le début de l’année (jusqu’à la mi-avril), Nafi Thiam avait déjà été abordée à 2.800 reprises dans les médias, ce qui correspond à une portée potentielle maximale de 98,6 millions de personnes. On y retrouve deux pics marquants : ses deux titres aux championnats de Belgique indoor à Gand, le 18 février, et sa victoire aux championnats d’Europe à Belgrade, le 3 mars dernier.

Publicité Nike internationale

La grande portée et le rayonnement à la fois sportif et élégant de Nafi Thiam sont évidemment intéressants pour les entreprises, qui ne demandent pas mieux que de pouvoir associer leur nom aux succès de l’athlète namuroise. C’est ainsi que la maison mère de la marque sportive Nike a choisi son visage pour incarner sa campagne de promotion mondiale de leggings sportifs, avec comme slogan Believe in more. Cela porte ses fruits, car depuis le début de l’année, plus de 150 informations sont déjà parues où tant Thiam que la marque Nike furent citées. Elles atteignent une portée potentielle de 7 millions de personnes. Ce nombre d’informations connut essentiellement un pic le 11 janvier, lorsque Nike lança sa campagne et que des titres comme ‘Thiam brille’ et ‘Thiam gagne’ furent publiés. Et on ne parle ici que de mentions sous forme de texte, pas de la parution des images de Nike.    

Audi Q2 gratuite

Le management de Nafi Thiam opte délibérément pour des marques A, qui renforcent par la même occasion son image. Nafi Thiam a également noué depuis 2016 une collaboration avec le constructeur automobile Audi, qui vient encore d’être prolongée il y a quelques semaines jusqu’en 2020. Vu qu’elle n’a toujours que 22 ans, Thiam offre encore de belles perspectives à ses sponsors pour les années à venir et lors des prochains Jeux Olympiques. Le deal signé avec Audi implique notamment que l’athlète peut rouler gratuitement avec une voiture du constructeur allemand, par exemple le nouveau SUV compact Q2 cette année. Avec jusqu’à présent 69 mentions conjointes de Audi et Thiam en 2017, Audi s’est ‘acheté’ une portée potentielle de près de deux millions de personnes. «L’athlétisme et une jeune athlète aussi volontaire que Nafi Thiam incarnent les valeurs de Audi, comme la recherche de l’endurance et du dynamisme », est le raisonnement de Audi qui a mené à cette collaboration.  

Outre Nike et Audi, Nafi Thiam a également conclu des contrats de sponsoring avec le producteur de boissons Red Bull, le joaillier Diamanti per Tutti et Vivaldis Interim. Elle retire ses rentrées financières les plus importantes de ces partenariats, car à côté de cela, elle ne possède qu’un contrat de fonctionnaire à l’Adeps, la fédération sportive wallonne. Le montant exact de tous ces deals de sponsoring n’est toutefois pas connu. 

 

Article rédigé par l’Avenir Advertising, en collaboration avec

Belga Solutions