Les images déconcertantes d’un parc Disney abandonné depuis 15 ans - 31/03/2016

Laissé en l’état par Disney, l’ancien parc River Country, en Floride, voit ses toboggans et ses piscines envahis par la végétation.



Que se passe-t-il lorsque Disney ferme définitivement l’un de ses parcs d’attractions?

Sur les rives de Bay Lake, en Floride, le père de Mickey fait fi depuis 15 ans de la notion de réhabilitation.

Jadis tout premier parc aquatique du groupe, River Country est à l’abandon.

Mère Nature reprend ses droits et s’empare des deux piscines en déliquescence et des cinq toboggans à l’agonie.

Propriétaire des lieux décrépis, le puissant groupe américain n’a pas pris la peine de démanteler dignement les installations.

Un parc abandonné depuis 15 ans mais sévèrement gardé, il n’en faut pas plus pour attiser la curiosité des experts de l’exploration urbaine et des lieux abandonnés.

Parmi eux, l’activiste américain Seph Lawless.

«Qu’est-ce que tu caches, Disney?», s’interroge le photojournaliste américain retranché derrière un pseudonyme.

«Aucune corporation ne devrait être assez puissante pour cacher la vérité et ne pas nettoyer son propre bordel.»

Cerise sur le gâteau de l’ironie, Seph Lawless a loué un bateau auprès de… Disney, pour arpenter les eaux de Bay Lake et s’approcher de River City.

Ses outils pour photographier les lieux: un zoom surpuissant et un drone dernier cri.

Faites glisser la réglette verticale de gauche à droite et inversement pour découvrir les photos avant / après :

Connu pour ses images saisissantes des centres commerciaux US abandonnés, l’activiste est-il en passe d’être banni à vie des parcs Disney?

C’est ce que des rumeurs persistantes affirment, même si Seph Lawless attend toujours la notification officielle de cette mesure de rétorsion.

«Je savais que photographier un parc Disney à l’abandon susciterait la controverse. Je savais que Disney s’en prendrait à moi, mais je devais le faire car ça m’a donné mal à l’estomac de découvrir ce que j’ai photographié.

Nous apprécions tous voir la nature reprendre ses droits sur des toboggans et d’autres objets construits par l’Homme, mais n’oublions pas que la nature ne devrait jamais avoir à le faire.

Mère Nature lutte pour reprendre ses droits quand elle n’a pas d’autre choix. La corporation Disney avait le choix, mais a choisi de ne pas prendre ses responsabilités par cupidité, en méprisant la faune et la flore de cette zone.»

Dans ses projets précédents, Seph Lawless a également exploré:

– les parcs d’attractions américains abandonnés (cliquer ici)

– les centres commerciaux américains à l’abandon (cliquer ici)

– les 13 maisons hantées les plus fascinantes des USA (cliquer ici)

– La Nouvelle Orléans 10 ans après l’ouragan Katrina (cliquer ici)

Activiste et photojournaliste originaire de l’Ohio (USA), Seph Lawless est omniprésent sur Facebook (cliquer ici), Twitter (cliquer ici), Instagram (cliquer ici) et le web (cliquer ici).

Georges LEKEU (L'Avenir)