1977, l'été noir de la fermeture de l'usine d'Athus - 03/04/2012

ATHUS -

Après le choc de la fermeture de l’usine d’Athus, en 1977, les émissaires d’Idélux vont jusqu’aux États-Unis « vanter le Luxembourg, terre d’accueil de nouvelles entreprises ».



« On a perdu 1 500 emplois directs, comme ça, d’un coup, sur un seul été ! Et je ne compte pas ici les emplois indirects, sept fois plus, bien que je n’aie jamais fait le calcul ! » La dernière fois que nous en avons parlé avec lui, trente ans après, en 2007, Jacques Planchard, qui venait alors de prendre ses fonctions de gouverneur et aussi, du coup, président d’Idélux, se souvenait de la fermeture de l&rsquo ...

P. C. (L'Avenir)