Voilà le succès à l’extérieur tant attendu !

Sur le terrain de Heist, le dernier, les Mouscronnois ont été pris à froid, avant d’inverser la tendance, grâce à une action de jeu plus que litigieuse. KSK Heist 1 Mousc.-Plz 2

Voilà le succès à l’extérieur tant attendu !
Foot : Heist - RMP - 01 ©EdA - Jean-Luc Boitte - 201559580250
Maxence DESUTTER

Turcan suspendu, c'est comme prévu Dimitri Mohamed qui débutait ce match chez le dernier classé. Pour contrer les gabarits de Heist dans le jeu aérien, Arnaud Dos Santos alignait aussi Samuel Dog dans le milieu, au détriment de Fori. Un autre changement prévu en semaine.

Sur une pelouse très grasse, les premiers échanges se montraient approximatifs. La situation se débloquait toutefois assez rapidement. À la 9e , Mohamed récupérait ainsi le cuir dans les pieds de Grant et servait Khiter. En bout de course, ce dernier ne mettait pas assez de puissance dans son tir. Sur la relance, Heist jouait bien le coup dans la profondeur. Criel déviait un centre de Stevens, ce qui permettait à Webers, esseulé au second poteau, d'ouvrir le score.

Mené, le RMP semblait accuser le coup, sans vraiment proposer de rebellion. Il fallait ainsi attendre la 24e pour voir une timide réaction. Après un bon service de Provoost, Alliotte se retrouvait dans le petit rectangle mais Van Den Broeck sauvait de justesse. Dans la foulée, Vandendriessche sortait de sa défense et armait une bonne frappe. L’envoi n'inquiétait toutefois pas Ruttens, bien placé.

Ces opportunités, aussi légères étaient-elles, avaient au moins le grand mérite de remettre quelque peu les Mouscronnois dans la partie. À la 26e minute, Khiter confirmait d'ailleurs cette bonne impression en concluant d'une belle pichenette un effort solitaire (1-1). Après ce beau but égalisateur, le rythme perdait toutefois en intensité et dès lors, rien ne changeait jusqu'au repos.

Oukidja sauve à l’ultime minute

Au retour des vestiaires, Heist reprenait bien mieux mais c'est bel et bien le RMP qui prenait les devants. Un deuxième but hurlu faisant suite à une grosse erreur d'arbitrage. Sur un ballon lancé en profondeur, le juge de touche signalait logiquement une position de hors-jeu d'Alliotte. La défense locale se dégageait et le ballon revenait dans les pieds mouscronnois. L’arbitre central n'avait pas la possibilité d'interrompre le jeu pour revenir au hors-jeu, car son assistant avait, à tort, trop rapidement baissé son drapeau. L'action se poursuivait, ce qui permettait à Khiter de se retrouver seul face au but et de tromper le gardien (1-2).

La furie s'emparait alors, à juste titre, du camp local et quelques cartons tombaient. Sur du velours après cette action fort litigieuse, le RMP manquait le break à la 70e minute de jeu. Très remuant tout au long du match, Khiter affolait la défense avant de servir idéalement en retrait Provoost, dont la reprise était trop enlevée.

Avec un seul but d’avance, les joueurs mouscronnois ne se trouvaient pas à l'abri d'un retour de Heist. La lanterne rouge en était bien consciente et se portait aux abords de la cage d’Oukidja. Les tentatives de Criel ou de Rijmenams manquaient néanmoins de précision. À l'ultime minute, Pittoors décochait une frappe sublime mais Oukidja se détendait parfaitement afin de préserver le succès des siens.

Une première victoire à l'extérieur grandement libératrice, tant elle était attendue depuis longtemps par les joueurs du RMP.

Les plus consultés depuis 24h