De très ternes Ransartois

Un petit match de fin de saison. Voilà comment cette rencontre peut être résumée. Entre les longs ballons qui ont fini en coup de pied de but, les passes allant directement en touche et les tirs passant 10 mètres à côté des buts, les spectateurs ont eu droit à un florilège de médiocrités.

Hadrien meignant

Arbitre: M.Lapierre.

Cartes jaunes: Endougou Mbega, Amerkad, Van Roosendael, Bial, Nasca.

But: Kipoy (0-1, 84e ).

RANSART: Berti, Goelens, Amerkad, Dehoux, Dosogne K., Bux, La Valle (63e Dos Santos), Prévot, Van Roosendael (37e Bailleux), Dosogne L. (77e Pasquale), Godefroid.

STADE BRAINOIS: Begasse, Budowski, Di Francesco, Vandycke, Pace, Lwangi Kalume (88e Nasca), Kipoy, Endougou Mbega, Bial, Omonga, Bridoux (69e Dascotte).

Le Stade Brainois, qui n'avait plus remporté le moindre match depuis fin septembre, a néanmoins réussi à tirer son épingle du jeu en fin de match, via Kipoy. «C'est amplement mérité, reconnaît François Hendricks, le président des Bordeaux. Ils ont eu les occasions nécessaires et ils ont fait preuve de beaucoup plus d'envie que nous. Nous sommes davantage une équipe de contre-attaque. On a du mal à faire le jeu.»

Pourtant, les Ransartois devront sans doute encore prendre les choses en mains, la semaine prochaine, lors du déplacement à la JS Turque. Il sera donc impératif de montrer plus de volonté et de créativité qu’hier sous peine d’encore voir un de leurs poursuivants, et donc la zone rouge, se rapprocher dangereusement.

Les plus consultés depuis 24h