Comines conserve sa place de leader

Les Cominois ont eu très chaud face à Bruges mais ils s’en sortent avec trois points et gardent donc leur première place au classement général. Ev. Comines 3 Olva Bruges 1

Gilles PLOUVIER
Comines conserve sa place de leader
Volley-ball Comines - Bruges Régionale 1 ©ÉdA – 201559414289

La donne était simple avant d’entamer la rencontre. Comines, leader avec un point d’avance sur l’équipe de Bruges, devait vaincre son invité du jour pour toujours trôner en tête de la série et surtout éviter de se faire doubler par les Brugeois et par Blaasveld. L’Evoco a pleinement accompli sa mission mais on a très longtemps cru qu’il allait prendre l’eau face à son dauphin.

Le premier set, bien que très serré dans sa première moitié, n’est en effet pas rassurant du tout. Non seulement Comines peine à s’imposer sur les ailes mais les locaux offrent aussi pas mal de points gratuits en commettant des fautes directes en attaque et, plus embêtant, au service. À 19-23, les deux changements effectués paraissent désespérés et ils seront effectivement vains étant donné que les deux points suivants, et donc le premier set, tombent dans l’escarcelle de Bruges.

Il y a un peu de mieux dans la manche suivante, en ce sens que Comines se montre plus incisif. Bien que la pression imposée ne soit pas encore suffisante pour étouffer des visiteurs percutants quand ils peuvent développer leur jeu, et malgré des gaspillages persistants, l’Evoco fait la course en tête et s’adjuge le set pour rétablir la parité.

Là où tout bascule…

Pas de quoi être rassasié non plus dans le troisième set! La partie est assez décousue, les visités se montrent bien trop attentistes et les ailiers confirment qu’ils ne sont pas dans un grand jour. C’est en particulier le cas de Julien Dewinter dont la main tremble trop souvent. Comines ne parvient cependant pas à passer régulièrement par le centre, ce qui l’oblige à tenter les trois mètres ou Sylvain Dedeine ne peut faire des miracles. De miracle il en sera toutefois question quand, à 14-19, Jaime Piazzetta procède à son habituel double changement et entre au jeu en compagnie du second passeur, Thomas Lemay. Le déclic se produit alors et les Cominois, également aidés par un Aurélien Jean de Dieu hermétique au bloc, recollent immédiatement à 19-19. Bruges parvient quand même à se procurer une balle de set à 23-24 mais Comines résiste, tout comme à 25-26, et s’appuie sur un Nicolas Delbecque retrouvé et absolument étincelant pour se procurer des occasions de conclure. La cinquième sera la bonne et l’Evoco sort de l’ornière à 31-29!

C'est sans aucun doute le tournant de la partie, et cela pour deux raisons. La première est que ce soulagement permet aux locaux d’enfin se libérer et de démontrer ce dont ils sont vraiment capables, Julien Dewinter (plus relâché) y compris. La seconde est que ce 31-29a bien entendu eu l’effet inverse sur les Brugeois qui ont sombré peu à peu, en réception entre autres. Ces deux éléments réunis ne pouvaient donner lieu qu’à une domination constante de Comines qui empoche la totalité de l’enjeu. Presque inespéré au vu du déroulement de la partie mais savoir se dépêtrer de situations délicates est aussi une marque de champion.

Les plus consultés depuis 24h