Vers une réouverture du Cube ce vendredi ?

Bien que deux des exploitants soient sous les verrous, un autre est toujours en liberté. S'il le veut, il pourrait rouvrir la discothèque.

A.R.

Pour le moment, rien n'interdit le troisième exploitant du Cube, toujours en liberté, de rouvrir les portes de la boîte de nuit dès vendredi.

Le bourgmestre de Bernissart, Roger Vanderstraeten, attend de réunir un maximum d'informations afin de savoir s'il y a lieu de prendre une décision administrative en vue d'une fermeture temporaire des lieux. Un procédé qui ne pourrait de toute façon pas voir le jour pour le moment selon le substitut du procureur du roi de Tournai... « La fermeture peut découler, soit d'une décision du tribunal, soit d'une décision de la commune », explique Jean-Bernard Cambier. « Dans ce deuxième cas, il faut réunir deux conditions : des troubles à l'intérieur même de l'établissement, ce qui est le cas, et des troubles de l'ordre public. De ce côté-là, nous n'avons rien de significatif pour le moment. »

Pour une fermeture à 8h ?

Le Cube n'entre pas dans les mêmes conditions d'exploitation que ses voisines de Pecq. « Cette boîte de nuit possède un permis d'exploiter qui l'autorise à ouvrir du vendredi 23 h au samedi 8 h du matin et le dimanche de 8 h à 20 h. Depuis un an, nous ne donnons plus aucune dérogation à ces heures d'ouverture. C'est une position commune prise par plusieurs bourgmestres de la région et les forces de police lors de "réunions stupéfiants". L'exploitante du Cube tente donc en ce moment d'obtenir une extension de son permis d'exploiter. L'enquête publique est en cours... »

Les plus consultés depuis 24h

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...