La ponctualité des trains en octobre à son niveau le plus bas en quatre ans

La ponctualité des trains de passagers sur le réseau belge a atteint en octobre son niveau le plus bas en quatre ans, ressort-il des données publiées mardi par le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire belge Infrabel.

 Les retards d’octobre ont été majoritairement liés à l’intervention de tiers.
Les retards d’octobre ont été majoritairement liés à l’intervention de tiers. ©Photo News

En octobre, 85,2% des trains ont atteint Bruxelles ou leur gare terminus avec un retard maximum de six minutes. En septembre, ce chiffre atteignait 88,7%. En octobre 2021, il était de 89,6%. 

Les mois d’automne présentent habituellement une baisse au niveau des chiffres de la ponctualité. 

Les retards d’octobre ont été majoritairement liés à l’intervention de tiers (personnes sur les voies, accidents de personnes, vols de câbles,...). Cette catégorie représente 41% des retards comptabilisés. De plus, 37,1% des retards étaient imputables à la SNCB et 18,5% à Infrabel. 

Par ailleurs, 3.775 trains ont été partiellement ou totalement annulés au cours du mois d’octobre. Cela représente 3,9% de l’ensemble des trains prévus, selon Infrabel. 

Jusqu’à présent, la ponctualité de l’année 2022 est inférieure à celle de 2021. De janvier à septembre (les chiffres les plus récents disponibles pour le comparatif), la ponctualité atteignait 90,6% contre 92,6% pour l’année passée.