Fin des véhicules à moteur thermique en 2035: où en sont les marques?

Face à la fin de la commercialisation des véhicules à moteur thermique, où se situent les marques de voitures traditionnelles ?

La Rédaction de L'Avenir
 Une petite révolution qui a été anticipée depuis quelques années par les constructeurs automobiles traditionnels.
Une petite révolution qui a été anticipée depuis quelques années par les constructeurs automobiles traditionnels. ©joyfotoliakid - stock.adobe.com

Ce mercredi 8 juin 2022, le parlement européen a voté la fin de la commercialisation des véhicules à moteur thermique dès 2035 . D’ici là, les émissions de CO2 devront encore être réduites drastiquement.

Concrètement, d’ici 13 ans, les voitures électriques vont se multiplier sur les routes européennes. D’ailleurs, d’ici 2025, des bornes de charge rapide de minimum 150 kW seront placées tous les 60 km sur les principales autoroutes du réseau européen.

Une petite révolution qui a été anticipée depuis quelques années par les constructeurs automobiles traditionnels.

Voici un tour d’horizon des ambitions électriques des marques traditionnelles .

Des bons élèves et des marques un peu plus à la traîne

Chez Audi, on abandonnera les moteurs thermiques dès 2026. Soit avec neuf ans d’avance. Les voitures hybrides vont également être éliminées progressivement. Un autre constructeur vise encore mieux: Jaguar évoque l’abandon du thermique dès 2025.

Parmi les autres très bons élèves, on retrouve Mercedes. À partir de 2025, toutes les architectures de véhicules nouvellement lancées seront exclusivement électriques. Pour chaque modèle de la gamme, une alternative électrique existera.

En France, Renault souhaite offrir "le mix le plus vert du marché européen d’ici 2025, avec près de 60% de ses modèles électrifié". Pour 2030, le constructeur français envisage l’électrification de 9 modèles sur 10.

Opel veut aussi faire partie des premiers de classe. La firme allemande veut proposer tous ses modèles avec un moteur électrique dès 2024 et passer au 100% électrique à partir de 2028.

Pour Volkswagen, l’entreprise allemande est à la pointe et vise les 500.000 de véhicules électrifiés dès maintenant.

Pour BMW, près de la moitié du catalogue de la marque sera électrique en 2030. Même son de cloche chez Mazda où "un quart des voitures seront entièrement électriques et tous les autres modèles partiellement électrifiés".

Chez le géant américain Ford, si la marque était plutôt timide sur le secteur de l’électrique, le catalogue devrait l’être entièrement dès 2030. Une autre marque qui disposera d’une gamme 100% électrique en 2030: Mini. Tout comme Volvo.

Du côté de Dacia, la transition est beaucoup plus lente que les autres marques. Néanmoins, la Dacia Spring est considérée comme l’auto électrique la moins chère du marché.

General Motors a entendu le parlement européen et ne devrait plus vendre de voitures à moteur thermique.

Pour Ferrari, le tout premier modèle électrique sera sur pied en 2025. Du côté de Porsche, plus de 80% des voitures de sport seront électriques à la fin 2029. D’ailleurs, la moitié d’entre elles seront déjà électriques d’ici 2025.

Du côté britannique, chez Rolls-Royce, la première voiture électrique arrivera pour fin 2023. L’arrêt des moteurs à combustion se déroulera à partir de 2030.

Pour Skoda, une part de ventes de 50 à 70% de véhicules seront 100% électriques d’ici 2030.

Chez Toyota, la firme vise à réduire les émissions de CO2 de 90% sur la chaîne de production d’ici 2050.