Grève SNCB: la voiture n'est pas une bonne idée

Si tous les navetteurs qui ne pourront pas prendre le train jeudi en raison de la grève de 24 heures décident de prendre leur voiture, le risque de formation de files augmentera de 30 à 50 pc.

Grève SNCB: la voiture n'est pas une bonne idée
583172

Même les routes alternatives seront probablement bouchées, avertit mercredi Hajo Beeckman du Centre flamand de la mobilité (Verkeerscentrum Vlaanderen).

"Dans le pire scénario, il y aura demain (jeudi) 15 pc de véhicules en plus sur les routes et les files atteindront jusqu'à une heure, voire une heure et demie", prévient M. Beeckman. En outre, le risque d'accidents sera plus élevé car de nombreuses personnes plus habituées au transport public se retrouveront derrière le volant.

"Des prévisions exactes sont impossibles à établir, mais si l'on regarde en arrière la grève générale des chemins de fer en mai 2008, l'heure de pointe matinale devrait être vers 7H30", ajoute M. Beeckman.

Le Centre flamand de la mobilité conseille aux navetteurs de rester, dans la mesure du possible, chez eux jeudi, soit pour y
travailler, soit en congé. Le carsharing, le bus ou prendre la voiture pour la garer en périphérie peuvent s'avérer des alternatives intéressantes.

Belga

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...