Météo: un mois de juin partagé entre un soleil éclatant et des orages

Entre températures plus chaudes et plus froides, ce mois de juin s’est finalement lové dans les normales saisonnières belges.

Belga
 Image d’illustration
Image d’illustration ©BELGA

Si le soleil a dispensé chaque jour ses rayons sur le Plat pays, le ciel a connu plus d’orages que de coutume, ressort-il vendredi du bilan climatique mensuel de l’Institut royal météorologique (IRM).

La température moyenne pour l’ensemble du mois de juin a été de 17,7°C enregistrés à Uccle, pour des normales se situant à 16,7°C. De manière générale, les normales prennent en compte les données des 30 dernières années, donc la période courant de 1991 à 2020. Le mercure a affiché entre 6,3°C, le 2 juin, et 32,6°C le 18 juin, premier jour de l’année où les 30°C ont été atteints. Côté minima, le gel a encore pointé le bout de son nez début juin dans les Hautes Fagnes alors que Chéoux, en province du Luxembourg, a connu la plus grosse chaleur avec 35°C le 18 juin.

Le soleil a brillé au moins un peu tous les jours, pendant 238 heures et 42 minutes au total, soit 39 heures et 26 minutes de plus qu’à l’accoutumée, d’après les relevés à Uccle, qui abrite la station de référence.

Mais le ciel s’est également montré menaçant. Au total, la Belgique a connu 17 jours d’orage en juin, contre 11,8 normalement. Seules 2016, 2007 et 1992 avaient connu plus d’orages, avec 21 jours pour l’année la plus récente et 18 jours pour les deux plus anciennes.

En 14 jours, 87,6 mm de précipitations sont tombés à Uccle durant le mois, légèrement plus que la normale (70,8 mm). C’est le littoral qui a été le moins arrosé (environ 70% des quantités normales), tandis que les précipitations les plus abondantes sont tombées en Hesbaye (environ 155% des quantités normales).