Le coût des tempêtes pour Ageas pas comparable avec celui des inondations

Le coût pour Ageas des différentes tempêtes qui ont touché la Belgique ces derniers jours n’est pas comparable avec celui, de 160 millions d’euros, des inondations qui ont frappé le pays, en particulier la Wallonie, au mois de juillet dernier.

Le coût des tempêtes pour Ageas pas comparable avec celui des inondations

C’est ce qu’a confié mercredi Hans De Cuyper, le CEO du groupe belge d’assurances, dont AG Insurance est une filiale.

Si les tempêtes du week-end dernier ont été fortes, leurs conséquences sont incomparables avec celles des inondations. "Les dégâts restent dans le cadre de nos prévisions pour les dégâts de tempête en 2022. Nous les y intégrons déjà, d’autant plus qu’elles sont de plus en plus fréquentes", justifie le patron du groupe d’assurances.

"C’était différent avec les inondations, car nous avons alors payé beaucoup plus que ce que nous étions légalement obligés de faire", a expliqué Hans De Cuyper. L’épisode de juillet a coûté quelque 160 millions d’euros à Ageas.

Le CEO a donc plaidé mercredi pour une adaptation de la loi sur les catastrophes naturelles, afin que la répartition des coûts soit plus claire à l’avenir. Les coûts de réassurance pour les catastrophes naturelles ont quelque peu augmenté entre-temps, mais l’impact pour le client final (dans l’assurance incendie, NDLR) reste encore assez limité, a-t-il assuré.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.