Tempête Eunice: Infrabel présente ses excuses pour avoir décidé tardivement de fermer une partie du réseau

Infrabel a présenté vendredi après-midi ses excuses à ceux qui ont pu ou pourraient être affectés par sa décision tardive, annoncée vendredi à 11h00, d’interrompre partiellement le trafic ferroviaire entre 12h00 et 18h00, indique vendredi le gestionnaire du réseau dans un communiqué.

Tempête Eunice: Infrabel présente ses excuses pour avoir décidé tardivement de fermer une partie du réseau

Les informations relatives à la tempête Eunice disponibles jeudi soir "ont conduit Infrabel à sursoir sa décision éventuelle de fermer le réseau, dans l’espoir de pouvoir préserver tout ou partie du trafic prévu le vendredi", explique-t-il.

Les informations à disposition vendredi matin n’ont toutefois laissé entrevoir aucune amélioration et ont conduit l’entreprise à interrompre le trafic sur la totalité des provinces de Flandre occidentale et de Flandre orientale, ainsi que sur les grandes lignes autour d’Anvers pendant une partie de la journée, poursuit-elle.

Si cette décision tardive a permis "d’assurer la sécurité des clients et du personnel du chemin de fer qui est évidemment la priorité absolue", elle a cependant mis sous pression les opérateurs ferroviaires et "potentiellement incommodé" les clients du rail, reconnait l’opérateur. Elle a en outre été largement critiquée par le monde politique et les organisations de navetteurs. Le Gezinsbond, équivalent flamand de la Ligue des familles, a également dénoncé les conséquences pour les familles du timing de cette décision. Le ministre fédéral de la Mobilité Georges Gilkinet a, pour sa part, réprimandé le patron d’Infrabel pour la même raison.

Infrabel présente dès lors ses excuses à tous ceux qui pourraient être affectés par le caractère tardif de cette décision. Le gestionnaire de l’infrastructure dit "mettre tout en œuvre, avec les opérateurs, en vue d’assurer un retour du trafic à la normale le plus rapidement possible et une prise en charge adéquate des clients du rail face à cette situation". Le trafic ferroviaire devait progressivement reprendre dans les zones touchées du nord du pays après 18h00.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.