Tempête Eunice: Infrabel annonce la reprise du trafic ferroviaire dans la mesure du possible

La circulation des trains a repris "où c’est possible" à 18h00, a annoncé Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire.

Tempête Eunice: Infrabel annonce la reprise du trafic ferroviaire dans la mesure du possible

Le trafic avait été interrompu sur plusieurs lignes en raison des fortes rafales de vent dues à la tempête Eunice, vendredi à 14h00. Les deux Flandres ainsi que les grandes lignes autour d’Anvers avaient été mises à l’arrêt. Sur d’autres lignes, la vitesse a été limitée à 80 km/h.

Etre Jette et Opwijk, un train a percuté un toit d’abri de jardin. Les vingt passagers à bord ont dû poursuivre leur voyage en bus.

Entre Braine-l’Alleud et Linkebeek, ce sont des éléments métalliques qui perturbent le trafic.

Les chutes de branche et d’arbre causent d’autres difficultés dans le Brabant flamand (Diest-Zichem), ainsi qu’à Coxyde ou encre Schulen (Limbourg).

La situation a par ailleurs pu être rétablie à plusieurs endroits, notamment à Zaventem, Diegem et Torhout (Flandre occidentale).

A Mons, une toiture d’habitation menace de tomber sur les voies. Les pompiers ont demandé l’arrêt des circulations.

Le trafic est aussi interrompu entre Mouscron et Froyennes. Les barrières de plusieurs passages à niveau ont été arrachées par le vent. A Fleurus, une bâche s’est envolée dans la caténaire.

Des objets métalliques sont encore à l’origine d’une interruption de la circulation entre Namur et Andenne en raison d’objets métalliques dans les voies. Entre Gembloux et Rhisnes, c’est à cause d’un arbre menaçant de tomber sur les voies.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.